Fête nationale helvétique et… couscous !

Je vous avais promis une suite à  J’ai un ami arabe ! 

Souvenez-vous : j’avais réussi à piquer 100 balles à mon ami arabe !

Chaque jour, vers 11 heures, Yuber Brahim plaçait une grande ardoise devant son restaurant avec le menu du jour. Rien d’exceptionnel me direz-vous. Attendez ! Un 1er août (Fête nationale suisse,) passant devant l’estaminet, muni d’une éponge j’efface l’original et à la craie je modifie le panneau:

MENU DU 1er AOÛT

Plat national

COUSCOUS

Je retourne à mes occupations et j’oublie le gag, mangeant ailleurs ce jour-là. Plus tard j’ai appris les tenants et les aboutissants de l’affaire : Mercedes, la femme de Yuber voit mon ‘oeuvre’ et alerte son mari qui suppute immédiatement l’identité de l’auteur de la farce. C’était téléphoné! Beau joueur il décide d’assurer. Le hic? Malgré ses origines Nord africaines il ignore la recette du couscous. Authentique! Mais il a sa fierté. Il appelle son beau-frère français qui tient un autre restaurant au village… qui n’en sait pas plus sur le couscous mais téléphone à ses parents, bouchers en Alsace et obtient la recette de sa maman. Eh? En ces temps anciens on ne connaissait pas Internet et ne me demandez pas comment une Alsacienne de pure souche savait faire ce plat! Fort des informations de son ‘beauf’ Yuber fonce à la boucherie pour acheter les merguez et le poulet puis à l’épicerie pour la semoule, les navets et les pois chiches.

Résultat: Le plat du jour de la Fête nationale fut, au dire d’amis, très réussi. Le gag aussi puisque tout le monde avait le sourire et que j’ai récemment appris que Yuber, qui a tenu depuis d’autres restaurants, a continué jusqu’à sa récente retraite de mettre tous les ans le couscous au plat du jour le 1er août, sous l’appelation de Plat national ! Il citait «ce con de ‘akimismo’ qui a eu cette ‘putain’ d’idée» (ce sont ses termes).

Mon ami Yuber n’est pas rancunier hein ?

 

 

2 commentaires sur “Fête nationale helvétique et… couscous !

Les commentaires sont fermés.