Le « jauni » Halliday

Au sujet d’une arrivée tardive du ‘jauni’ Halliday sur scène à Bâle il y a quelques années un lecteur de « La Côte », journal du bassin lémanique, avait exprimé sa déception quant à la prestation de la « vieille canaille » sous le titre :

Oui, je suis furieux : pourquoi si tard et si cher ?

Ce lecteur avait aussi fait part de sa rage d’avoir dû quitter le concert avant la fin pour ne pas manquer le dernier train du retour et j’avais répondu dans le même quotidien qui, ô surprise, avait publié mon texte. Le voici :

J’ai refusé de lui serrer la main!

Nous sommes en 1964 ou 1965… Sais plus! Jeune journaliste dans le sport automobile, je «couvre» la course d’endurance des 24 Heures de Francorchamps en Belgique. Il est plus de 22 heures, les bolides continuent leur ronde bruyante et spectaculaire. D’un coup une marée humaine se déplace dans les stands : Johnny Hallyday «honore» la course de sa présence. Vous le savez, Jean-Philippe Smet a des origines belges et nous avions un ami commun, un photographe wallon qui me propose de me présenter au rocker afin que je puisse lui serrer la main. Je répète : il est passé 22 heures et le concert de Monsieur Hallyday à Francorchamps est programmé pour 21 heures. Je décline la proposition de mon ami: «Désolé, je ne salue pas un gougnafier qui se fout de son public!». J’ai su le lendemain que le concert avait débuté à près de minuit! Comme quoi…

Et j’avais signé de mon vrai nom. On assume non ? Aujourd’hui ‘akimismo’ n’a pas varié d’opinion sur le fameux rocker surtout après avoir pris connaissance des dernières nouvelles :

Sur un blog j’apprends que, jadis amis, Michel Sardou et Johnny Hallyday ne s’adressent plus un mot depuis 2008. Cette année-là, à l’anniversaire de Nicolas Sarkozy, les deux chanteurs s’étaient méchamment brouillés. Comme le rapportait à l’époque Le Point, Johnny « a refusé de lui serrer la main  » lorsqu’ils se sont croisés.

J’ai toujours apprécié Sardou mais là je l’adore !