Et la politesse… bordel!

La télévision n’existait pas, mes parents ne m’en avaient pas parlé, donc j’ignorais que soulever sa casquette était un signe de politesse. J’ai eu depuis l’occasion de parfaire mon éducation, ce qui m’autorise à dire que les grandes vedettes du sport sont des rustres mal élevés qui ne se découvrent pas devant les personnalités qui leur remettent les coupes.

Des exemples? Monsieur Marc Márquez conducteur de moto devant M. le Maire du Mans, Monsieur Jorge Lorenzo devant Madame le Maire de Valencia, Monsieur Sebastian Vettel conducteur d’automobiles devant S.M. le Roi d’Espagne ou S.A. le Prince Albert de Monaco. Remarque valable aussi pour MM. Alonso, Hamilton et pour Monsieur Valentino Rossi devant l’Emir de Bahreïn. Vous me direz que pour tourner un volant ou tenir un guidon, point n’est besoin d’éducation. Mais alors le tennis, sport dit d’élite réservé paraît-il aux gens « de catégorie » comme on dit en Espagne  ? Souvenez vous, c’était il y a bien des années, Mmes Henin-Hardenne et Clijsters devant S.M. Albert II, Roi de Belgique (Finale de Roland Garros). Vous me rétorquerez que les femmes n’ont pas l’obligation de se découvrir, ni dans les églises ni sur les courts.

Mais elles quittent leur ‘bâche’ pour les hymnes nationaux…

A l’origine la visière était plate mais ces cons-là, à force de la triturer pour éliminer sa rectitude militaire ou ‘flicarde’, ont fait dudit couvre-chef cette chose ridicule à «avant-toit» arrondi. Voyez l’air superbement intelligent des intellos de la Formule 1 lors des conférences de presse, avec leur visière en forme de serre à légumes andalouse…

Et pourquoi permet-on à de jeunes “sportifs” de se trémousser sous des aspersions de boissons alcoolisées mousseuses ? Le champagne est-il plus sain pour l’organisme que le rouge 12.5°? J’en doute, ne serait-ce qu’à voir les champions pulvériser toutes affaires cessantes les bouteilles de Brouette & Chardon ou de Cava Fraîche Bête sur le public. L’aspect positif est qu’on peut espérer que les buveurs renoncent à leur vice en voyant que des célébrités qui regardent sans se découvrir les grands de ce monde se débarrassent ostensiblement de l’alcool qu’on leur offre. Le cyclisme, qui lutte contre certains «produits» vilipende aussi le “spumante”  sur les podiums. L’E.P.O. à l’égout, le champagne itou… Quel mépris pour les travailleurs de la vigne!

Et si le sponsor était une marque de boucherie en gros, accepterions-nous que les vainqueurs se jettent les escalopes à la figure?

Autant terminer sur une note réjouissante et évoquer quelques personnalités souriantes qui n’enlevaient jamais leur casquette non plus et qui auraient donc pu faire une grande carrière sportive: souvenons-nous de ces beaux visages sous leur seyant couvre chef :

Adolf Hitler, Benito Mussolini, Auguste Pinochet, Général Jaruzelski et Don Francisco Franco, Caudillo d’Espagne!

 

4 commentaires sur “Et la politesse… bordel!

  1. Mais on se demande bien d’ou vient ce signe (de politesse) en enlevant sa casquette… est-ce-que les arabes enlèvent leur turbans eux, pour saluer une jolie nana certainement voilée, elle aussi!!! Se découvrir devant l’Emir du Bahrein, Rossi a bien raison de garder sa casquette!!!

    J'aime

    1. J’espère que tu as saisi le second degré de mon commentaires non? A l’origine j’avais même ajouté: beaux visages, doux, sympathiques et avenants… mais j’avais finalement pensé que la « pique » était trop grosse… Merci de me suivre.Amicalement!

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.