Les surprises de « Tante Y-Phone » !

On avait évoqué la performance des informaticiens Israéliens qui avaient débloqué l’i-Phone de l’auteur de la tuerie de San Bernardino en Californie, ce qui avait été refusé par la marque à la pomme,  qui se retranchait derrière les secrets de codage, de cryptage et de confidentialité de leur téléphone mobile ! Or je viens de lire que les as du Sinaï ont remis ça. Voici de quoi ils sont capables…

A la suite de la disparition jamais élucidée d’une jeune fille en Galicie l’an dernier on vient de retrouver son téléphone enfoui dans la boue près d’une rivière. Vous imaginez l’état de l’appareil !

Les spécialistes de Service de criminologie de la Guardia civile ont commencé à faire sécher l’appareil pendant des semaines pour récupérer la carte mémoire intacte. Mais il y a un ‘os dans le fromage’ : Le i-Phone 6 de la disparue ne peut se débloquer qu’à l’aide de ses empreintes digitales ou à défaut d’un code ‘pin’  inconnu de tout le monde. Procéder par tâtonnements comme on le fait généralement en cas d’oubli de son code aurait des conséquences graves dans le cas de l’i-Phone : l’entrée de plusieurs codes d’essai erronés provoquerait l’effacement automatique pur et simple de toute la mémoire ! Inutile de préciser que comme dans le cas de la tuerie de Californie Apple refuse toute collaboration avec la police, les autorités et les juges !

Donc la Guardia civile espagnole a tout simplement envoyé le téléphone et la carte SIM à la maison Cellebrite à Munich qui pratique la technologie israélienne. En 48 heures, pour la modique somme de 2000 euros, ces génies de l’informatique ont contourné tous les codes de la carte, profitant paraît-il d’une faille dans le système Apple ! La filiale allemande de l’entreprise israélienne a tout retrouvé. Je dis bien tout, dont les dernières positions GPS ce qui va faire avancer les investigations. Mais ils ont aussi récupéré toutes les données effacées, tous les mots de passe anciens, les comptes e-mail et toutes les recherches sur Internet faites par la disparue.

S’il est important que l’enquête fasse la lumière sur cette étrange disparition c’est aussi une remise en question pour nous tous: Evitons de faire une confiance aveugle dans ces appareils qui savent tout sur nous et qu’aucun effacement ne vous protégera des indiscrétions mal intentionnées.

Conclusion : D’accord avec le tout électronique mais il s’agit d’être irréprochable dans sa conduite et sa vie. Moi je m’en fous et je peux continuer à être hors la loi car je n’ai pas de smart phone!

Un bon sujet de réflexion ne croyez-vous pas ?