Une famille anormale!

Itinérance, vacances, donc changement de vie, changement de rythme! Une nouvelle chronique sporadique, irrégulière mais toujours ‘déjantée’ selon les rencontres  dignes de partage. Titres au choix: B.S.F. Blog Sans Frontière ou, pour deux de mes nouveaux amis enseignants: DEVOIRS DE VACANCES! Voici le premier,  bonne lecture!

akimismo

Une famille anormale!

Vous me connaissez je suis un adepte pur et dur de la norme, des normes et même de la normalité! Comme les militaires je ne supporte pas une tête qui dépasse, ne tolère pas les marginaux ni ceux qui se singularisent. C’est clair!  

On ne sort pas du troupeau, virgule. On n’invente rien, point virgule. On reste dans la normalité, point. On ne s’exhibe pas dans la marginalité, point à la ligne. Et surtout on se conforme au politiquement correct, point final!

Vous imaginerez mieux ma déception ce midi au vu cette famille dégénérée qui occupait une table près de la nôtre sur une agréable terrasse ensoleillée et fraîche aux confins de la Cantabria!

Honteux, à vous couper l’appétit!

Le père, type Gitan, s’occupait de son fils et l’emmenait voir le paysage depuis la terrasse. Est-ce un comportement normal pour un homme? Puis ce fils d’une douzaine d’années était à son tour plein d’attention et d’affection pour sa petite soeur de 18 mois dans son landau. Indigne d’un futur macho ibérique! La maman enceinte du troisième restait sur sa chaise laissant son mari faire la nounou. Pire, elle se permettait d’avoir un sourire rayonnant. Pffffffff Où va le monde?

Et j’ai gardé pour la fin une constatation consternante, inadmissible et inquiétante pour l’avenir:

Ni le fils de 12 ans

Ni sa mère

Ni son père…

… n’avaient de téléphone portable. Même pas une tablette avec les jeux éducatifs de guerre, de bestialité, de stupidité et de brutalité qu’on voit normalement sur toutes les tables familiales. Où va-ton? Pauvre humanité! Comment pouvez vous imaginer qu’un gosse de 12 ans à qui son père montre un paysage ne sorte même pas son téléphone pour photographier la scène. Pauvre gosse! Père indigne! Bien sûr qu’on va continuer à critiquer l’ethnie gitane mais en ce qui me concerne je vous préviens: le premier qui m’en parle mal de la main droite en ayant son smart phone dans la gauche… je lui fous mes deux poings sur sur la hure!

Non mais… Bonnes vacances quand même!

 

Un commentaire sur “Une famille anormale!

Les commentaires sont fermés.