Choisir le risque !

 

Je dédie ce texte au skieur David Poisson brutalement fauché à 35 ans lors d’un entraînement au Canada.

Je n’en avais jamais entendu parler puisque vivant dans cette Andalousie peu ouverte aux sports hivernaux mais peu importe, mourir dans l’exercice de sa passion reste une incongruité, une horreur. Professionnel du sport automobile de haut niveau dans les années 60 et j’ai bien sûr côtoyé les drames et l’impensable… la mort !

Et c’est du reste la mort d’un grand pilote, ami proche, qui m’a suggéré le titre de ce texte. Je m’explique :

Josef Siffert fut l’un des grands de la Formule 1 et des courses de sport prototype genre Le Mans, Can-Am… j’en passe. Vainqueur de deux grands prix de F1 : Angleterre 1968 et Autriche 1971 il s’est tué le 24 octobre 1971 à Brands Hatch. J’étais alors directeur de la Scuderia Filipinetti qui lui avait permis ses débuts en compétition et avais été mandaté pour représenter notre écurie aux obsèques du pilote, à la cathédrale de Fribourg. J’ai subi, contre mon gré bien sûr, l’homélie du curé qui officiait mais comme il faut toujours retenir le côté positif des choses, j’ai fait d’une parole de l’ecclésiaste ma raison de vivre en plénitude ma fougueuse existence. Le curé avait dit :

Où il y a le risque il y a la mort…

Où il n’y a pas de risque IL N’Y A PAS DE VIE !

 

Acceptez ces paroles comme hommage au skieur français tragiquement disparu.

 Akimismo

Un commentaire sur “Choisir le risque !

  1. « Où il y a le risque il y a la mort…
    Où il n’y a pas de risque IL N’Y A PAS DE VIE ! »
    Quelle belle citation, et c’est tellement vrai…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.