La gueule de bois est-elle obligatoire?

J’ai écrit ce texte à peine pamphlétaire il y a quelques années, un 31 décembre à 20 heures, juste avant de me coucher. Je l’avais publié sur Facebook, ne suscitant aucune réaction: Ils étaient tous en train de célébrer et de se goinfrer… Le revoici sur mon blog, un peu plus tôt en décembre afin qu’on puisse le lire avant d’être absorbé par les « indispensables » préparatifs des orgies de la dernière semaine de l’année. A consommer avec modération, mais au premier degré car en matière de comportement de masse il n’y a pas de second degré possible! Il n’est pas interdit de rêver que ce papier contribue à un peu de réflexion sur un sujet tellement ancré dans nos vies qu’on en oublie la spirale infernale qui nous entraîne !

Imperméable à toutes affinités religieuses je ne comprendrai jamais qu’on consacre tant de millions pour célébrer une nativité qui, si elle avait réellement eu lieu, l’aurait été sous le signe de l’humilité et de la pauvreté !

Je respecte les croyants et leurs croyances comme je souhaite qu’ils respectent mes convictions ‘matérialistes’ mais si la religion tolère et cautionne cette perfide société de consommation alors ils n’auront que mon mépris. Itou pour cette autre connerie appelée réveillon du Nouvel An… Comment est-il possible de s’amuser sur réservation (à prix d’or!) à des dates et heures fixées, souvent devant des programmes de TV débiles, avec des amis et parents que vous voyez rarement le reste de l’année?

Comment peut-on risquer de contracter de sévères brûlures d’estomac à l’ingestion de mauvais liquides et de souffrir de crises de cholestérol liées au foie gras (pauvres bêtes!) que vous allez forcément ingurgiter ? Et vous allez prendre du poids, ce qui va vous déprimer pendant les premiers mois de la nouvelle année, sans compter le risque de choper une variante de la grippe aviaire à force de vous goinfrer de dindes aux hormones élevées en batterie, lors de cette stupide orgie de réveillon. De plus vos excès de décembre vous laisseront sans un rond en janvier !

Pour moi ça va je ne suis pas concerné: Jamais fait ni accepté de cadeaux en décembre, ni entré dans un négoce genre grande surface ce même mois… Et surtout renoncement à toute forme de célébration festive programmée. Pas de sapin, pas de décorations, ni banquets ni cotillons. Il y a donc près d’un demi-siècle que je suis toujours très à l’aise financièrement en janvier. Je pourrai donc boire du «bon» à votre santé!

Ne voulant pourtant pas être assimilé à un saint et sobre ascète, j’avoue que je me suis parfois ‘façonné’ en décembre mais à des dates aléatoires : était-ce le 7, le 15, le 19, le 23… ou même les quatre dates à la fois ? Des excès bachiques ponctuels (éloignés de la rigoureuse organisation des sabbats ‘nativi-nouvelanesques’) excès qu’on peut mettre sur le compte du culte stochastique improvisé à Bacchus et Dionysos. Ite misa etcetera.

A votre bonne santé!

 

3 commentaires sur “La gueule de bois est-elle obligatoire?

  1. Et pourquoi pas aussi le 9 décembre… pour célébrer!!! Très chouette texte et tellement d’accord avec toi…

    J'aime

  2. La religion a bien toléré les commerçants du temple tout comme aujourd’hui elle cautionne ceux de Lourdes. Alors pourquoi bannir cette fête qui est plus une fête familiale que religieuse, aujourd’hui…
    Je veux garder le Pere Noel, et saint Nicolas, parce qu’ils apportent des étoiles dans les yeux de mon fils comme ils l’ont fait pour moi, avant… Je garde aussi les fêtes de fin d’année, parce qu’elles ne sont que partage… Et tant pis pour mon foie !

    J'aime

    1. Premièrement : Merci @mélie d’avoir pris la peine de t’exprimer. Depuis que je suis dans la ‘blogosphère’ c’est la première fois que quelqu’un me répond si longuement. Je suis heureux d’avoir interpellé quelqu’un, et que ce ‘quelqu’un’ (toi dans le cas qui nous occupe !) ait pris la peine d’argumenter. J’ai toujours pensé que c’était le but de ce blog. Et aujourd’hui : il est atteint… grâce à toi !
      Pour les fêtes c’est un vaste sujet aussi multiple que le nombre de gens concernés.
      Les marchands du temple ? Si je me souviens bien on dit que Jésus les avait expulsés non ? Quand à Lourdes c’est vrai que je n’ai jamais vu un miroir aux alouettes si efficace pour le piégeage de proies crédules et si générateur de fric ! Mais ce n’est pas ma préoccupation existentielle… heureusement !

      Heureux aussi que ces traditions te permettent de voir les étoiles dans les yeux de ton fils. C’est émouvant et respectable. A moins que tu ne lui aies acheté pour quelques milliers d’euros de jouets inutiles made in China, je respecte parfaitement ton avis !

      Je te répète que je suis super heureux de cet échange. A qui la main pour s’exprimer ? @mélie et moi, chacun dans nos convictions, attendons volontiers votre manière d’appréhender cette période de l’année. A vos claviers !

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.