Vous qui citez si bien…

Recherche de paternité !

Ce n’est pas facile de publier des pensées, qu’elles soient de notre cru ou empruntées à des auteurs qui ont eu la chance de naître avant nous. On attribue souvent la paternité d’une phrase à quelqu’un avant de se rendre compte qu’une autre célébrité l’avait déjà commise! Par exemple Coluche:

«Je ne suis pas un nouveau riche, je suis un ancien pauvre!»

On dit que ce trait d’esprit est d’un certain Christian Audigier (1958 – 2015) faussaire, plagiaire, voleur de la marque Van Dutch,Unknown.jpeg ami de Johnny et Leticia Halliday (!). Rien que le terme de plagiaire m’incite à le retirer de la liste des prétendus auteurs de cet aphorisme.  Quelques années plus tôt mon ami Armand, ni plagiaire ni voleur, ni même ami de Johnny, venait de se mettre à son compte et avait évoqué le sujet, à sa manière:

«Je ne suis plus un con de pauvre mais pas encore un salopard de riche!»

Unknown-4.jpeg
F. Alonso

Et le pilote Fernando Alonso, revenu en Espagne après avoir renoncé à certaines facilités fiscales helvétiques, qui acceptait joyeusement de se faire arnaquer (le mot est faible s’agissant de plus de 80 millions d’euros…) par les impôts ibériques en disant:

«Je ne serai pas plus pauvre… juste un peu moins riche!»

Et moi ? Me citera-t-on pour avoir dit : Je suis né sans rien dans une famille pauvre, j’ai traversé la vie sans un rond et je vais probablement mourir en apôtre de la paupérisation !

Pierre Desproges m’a toujours amusé. Exemple:

Unknown-2 09.42.10.jpeg
P. Desproges

«Ne faites jamais l’amour le samedi soir, car s’il pleut le dimanche, vous ne saurez plus quoi faire»

Or cette ‘pique’ est aussi attribuée à Sacha Guitry

Unknown-3.jpeg
S. Guitry

qui l’aurait énoncée bien avant. Pourtant cette double attribution n’enlève rien au trait d’humour… Des exemples qui confirment qu’énoncer un mot d’esprit ne vous en donne pas automatiquement la paternité éternelle! Tiens! Tant Coluche que Desproges ont dit:

Unknown-1 09.42.10.jpeg
Coluche

«Tous les matins, j’apporte à ma femme le café au lit. Elle n’a plus qu’à le moudre» Qui me dira lequel l’a ‘sorti’ en premier, sachant que cette ‘misogynie’ a paraît-il été prononcée par Pierre Doris, auteur, acteur et humoriste (1919-2009)?

Unknown-1.jpeg
P. Doris

 Mais attendez, ce n’est pas terminé car on l’attribue aussi  à ‘ce coquin’ de Sir Winston…  Mister Churchill himself (1874 – 1965)! Comme quoi…

Unknown-2.jpeg
Churchill

 

 

 

 

Florian Martin, qui fût mon employeur dans la publicité, a écrit:

La pensée d’autrui est une valeur sûre qui hausse l’emprunteur au niveau de l’auteur.

Alors auteur, emprunteur, génie inventif, plagieur, plagiaire… ou tout simplement ‘bonne mémoire’? Ne sais pas… Pour terminer, que pensez-vous de la profession de foi qui suit, des illogismes dont je revendique partiellement la paternité ?

Détestant les vacances et le travail, l’argent et la pauvreté,

la mort et la vie, les autres et moi-même, je promets d’être:

Laborieux festoyant

Militariste pacifique

Egoïste altruiste

Avare généreux

Hospitalier xénophobe

Misogyne amoureux (Celle là fait un peu ‘homo’ non!)

Végétarien carnivore

Vertueux libertin

Anarchiste bourgeois

Conservateur progressiste

Gauchiste de droite (de l’extrême centre)

Volage fidèle

Dilettante professionnel

(Je dois bien avouer que quelques-unes de ces trouvailles sont ‘empruntées’ au regretté Jack Rollan)