Ma mère aurait dit : Encore des vieilleries !

Cette ‘vieillerie’ je l’ai découverte alors qu’elle était encore une nouveauté, en première mondiale ! Il s’agit de la Simca 1100. Voilà qui ne nous rajeunit pas hein ?

Cette anecdote parle d’automobile, donc ne vous étonnez pas de la retrouver dans mon blog Au temps des automobilistes! Non je ne radote pas encore.

1967 Présentation de la Simca 1100, première traction avant de la marque, suspension souple «à la française», confort, bon moteur et tenue de route remarquable pour l’époque. 

La Simca 1100

Simca avait invité la presse par vagues de 30 journalistes sur la Costa Esmeralda en Sardaigne. Avion, séjour et loisirs compris. Tiens! J’ai un souvenir: L’aérodrome d’Olbia était en gazon et notre turbo prop Nord 262  avait tourné au-dessus pendant 20 minutes car un berger courait dans tous les sens, chassant son  troupeau de moutons. 

La Simca 1000

A notre atterrissage une Simca 1000 attendait chacun comme voiture de service pendant notre séjour. On ne parlait pas encore de crise… Nous étions logés dans les ‘suites’ luxueuses du complexe touristique de Karim Aga Khan, avec repas gastronomiques et même un Riva Tritone à disposition pour les amateurs de ski nautique. Ce n’est pas tous les jours qu’on peut se faire tracter par les 350 CV des deux moteurs Chrysler V8 d’une embarcation qui vient de se vendre chez Sotheby pour 403’000 euros.

 

Bref, séjour de rêve. The end.

Quelques semaines plus tard Edouard Seidler, fameux écrivain de l’automobile nous racontait hilare son rendez-vous à Paris avec le grand patron de Simca qui, avec un clin d’oeil égrillard, lui avait demandé:

« Content de votre séjour à Olbia?»

Le très sérieux Seidler: «Oui ! Excellent séjour, encore merci!»

«Et les soirées… et les nuits?»

«Oui très bien, bonne gastronomie, grandes chambres et lits confortables!»

« Ça je n’en doute pas mon ami Edouard mais je voulais juste savoir si les soirées se terminaient… agréablement ?»

«Bien sûr, mais rien de spécial… Pays catholique, rigueur, sérieux!»

«COMMENT RIEN DE SPECIAL? Et les hôtesses?»

« Quelles hôtesses ?! »

C’est vrai que Simca avait bien fait les choses, même engagé des «escort» avenantes pour que notre séjour soit le plus agréable possible. If you see what I mean. Mais pendant la mise en place de la présentation quelques jours avant notre arrivée les collaborateurs de Simca avaient mis toutes les ‘Barbies’ dans leur plumard!

Nous pensions qu’ils avaient eu la chance d’emmener leurs petites amies, nous contentant de «regarder» les autochtones peu excitantes dans leur costume traditionnel bicolore noir et noir, genre scapulaire de moniales enveloppant au point de dissiper toute velléité libidineuse….

A la suite de cette affaire il paraît que quelques organisateurs ont été remerciés ! Que font les syndicats ?

A défaut d’avoir pu vous donner les mensurations des ‘escorts’ que nous n’avons pas pu ‘prendre en mains’ je vous donne les caractéristiques des voitures que nous avons ‘essayées’ en leur faisant ‘monter les tours‘ :

Moteur 4 cylindres, 1118 cc, 60 CV, 4 vitesses, 900 kg. 

Un scan de l’Année Automobile N° 15 de 1967, une photo dont je suis l’auteur !

 

 

3 commentaires sur “Ma mère aurait dit : Encore des vieilleries !

Les commentaires sont fermés.