Grosse ? Mais non… juste obèse !

Dans la série « Les Refusés » je viens de retrouver un texte dont le journal des rives lémaniques « La Côte » n’a pas voulu. Ça vous étonne ? Peut-être aurais-je dû l’intituler

La chanson est-ce de l’art ou du lard ?

 Amies de mon blog ne vous froissez pas. J’ai connu et je connais encore des femmes bien en chair. Elles sont belles, pleines de vie et de santé… sous toutes ses formes, j’ai vérifié ! Donc je n’ai rien contre (étant même parfois tout contre !) les petits bourrelets d’amour mais trop c’est trop. Voici l’article refusé en son temps, avec la réponse du journal en question. Chacun se fera son opinion. Bonne lecture !

 Bonsoir La Côte ! Oserez-vous publier ce petit texte ? Amicales salutations.

 Honte au festival Paléo… Honte au journal  La Côte !

Le festival nyonnais est connu au loin pour son engagement écologique. C’est aussi le credo du boss de Paléo, par ailleurs investi en politique sur le même chemin.  Evoquons donc l’écologie et ses corollaires : hygiène de vie et bien être !

Sachant que notre civilisation est victime de maux pandémiques bien plus graves que la grippe N1H1 : la ‘malbouffe’ et l’obésité, comment pouvez-vous présenter une chanteuse Bibendum, en faire la vedette de la soirée et surtout la représenter en première page de mon quotidien préféré ? Je ne sais pas ce que chante  l’emblématique (dixit La Côte du 22 courant !) mais je vois qu’elle s’apparente plus à un tas de saindoux qu’à une artiste.  Encore une fois : Honte à vous les organisateurs et les journalistes de nous imposer l’image dégoûtante de cette grosse ‘dondon’ qui pourrait inciter des jeunes influençables et vulnérables à continuer de se goinfrer de saloperies sucrées et graisseuses devant leur télévision en écoutant Madame Beth Ditto (c’est son nom), gonflant les tristes statistiques de l’obésité dans le monde?

Refusé mais au moins ils ont eu la correction de me répondre :

Monsieur,

nous avons décidé de ne pas publier votre texte. Le courrier des lecteurs est un espace qui répond à quelques règles. Ainsi les lettres ne doivent pas être injurieuses et vos propos pourraient éventuellement susciter une plainte et engager notre responsabilité éditoriale. Par ailleurs, la tonalité de votre propos laisse apparaître un racisme « anti-gros » que nous ne saurions tolérer dans notre quotidien. L’intérêt journalistique pour un artiste en particulier ou un sujet en général ne repose nullement sur le physique de la personne.

Néanmoins nous vous remercions de l’intérêt manifesté pour notre publication et vous présentons nos meilleures salutations.

Contessa Piñon et Philippe Villard, rédacteurs en chef adjoint

 

image.png

Qui a dit : Quelle horreur ? Faites bien attention je pourrais vous dénoncer au Journal La Côte…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon! Je vous laisse pendant quelques jours, le temps d’aller au bord de la Méditerranée essayer de perdre un peu de poids !

Un commentaire sur “Grosse ? Mais non… juste obèse !

Les commentaires sont fermés.