Devoirs de vacances (1)

Un petit coucou depuis la Cantabria. 23° contre 34° dans notre Sierra de Segura que nous venons de quitter!

 Nous sommes de plus en plus adeptes des voyages «désorganisés» (Eh! Je n’ai quand même pas dit ‘lowcost’ hein!)

Et quand je dis ‘désorganisés’ je précise qu’il s’agit de déplacements sans aucune sorte d’organisation: à la fortune du pot ou au gré des vents…  plus selon affinités! Par exemple nous avons choisi au ‘pif’ une destination pour notre première nuit de voyage. On nous avait parlé de Ossa de Montiel, un site encore plus perdu que notre domicile… Nous y sommes allés. Premier jour: 1 heure 30 de trajet, une centaine de kilomètres. Tu parles d’un voyage au long cours! Nous avons trouvé le site bucolique absolu près de lagunes propices au retour à la nature. Ceux qui savent où nous habitons vont se marrer quand je dis «retour à la nature»…

Nous voulions passer une nuit dans ce camping mais y sommes restés 4 jours! Vous voulez savoir les raisons? Hé Hé: 

1° Ce camping est très cher, presque les prix de Suisse, c’est dire…

2° Pas de couverture de télévision

3° Pas de couverture de téléphone mobile

4° Pas de Wi-Fi ni d’Internet

5° Pas de piscine

6° Pas d’animations débiles pour les adultes ni pour les enfants

Alors? Vous venez? Je vous attends!

Je vous entends ricaner. Comment se fait-il qu’avec aucune des modernités ‘indispensables’ ce camping soit aussi cher? Bonne question. Il faut croire qu’il y a encore dans ce monde des gens normaux (suivez mon regard!) qui sont prêts à payer plus pour avoir moins. C’est aussi simple que ça!