Téléréalité

 

Petit coup de déprime à ajouter à ma page Mondo Cane

C’était l’hiver passé, en route pour l’Atlantique, dans un camping près de Cordoba. Presque personne, pléthore de places libres. Nous nous installons. Arrive un camping cariste hollandais qui sort de son véhicule avec une télécommande et fait faire quelques voltes à sa parabole. Apparemment la manoeuvre ne lui donne pas satisfaction. Changement de place… et bis repetita avec un nouveau ballet rotatif de l’antenne. Après 4 ou 5 déplacements et essais infructueux il va parler avec le gérant qui lui fait comprendre par de grands signes qu’il y a couverture pour l’abrutisseur couleur dans la zone que nous occupons. Il vient, sur la pointe des pieds, demander si nous avons de la réception. Ma femme comprend le hollandais et lui dit que nous n’en savons rien car nous n’avons pas ce genre d’étranges lucarnes. Gueule du cuistre… mais qui vient tout de même s’installer à 1 m 50 de notre véhicule, dans un camping vide! Quelques pas de danse parabolique de son antenne et il doit avoir rencontré le nirvana puisqu’il n’a plus bougé. Nous en serons quittes pour abaisser les stores de nos fenêtres de son côté pour garder un peu de ‘privacy’’. Quel con ce mec!

L’autre jour à Divonne un camping-car immatriculé en France (avec des occupants à très fort accent russe!) entame une manoeuvre vers une place très en pente et en contre-bas de la voie de sortie. Ma ‘Saint Bernard’ d’épouse, née avec un tonnelet sous le cou, informe la passagère que DE CETTE PLACE ON NE SORT PAS PAR SES PROPRES MOYENS EN CAS DE PLUIE. Pour avoir expérimenté avec pertes et fracas cette particularité il y a quelques années nous savons de quoi nous parlons…

« Mon marrri exgige avoirrrr televizzzion!» ajoutant qu’ils savent qu’il y a superrr rrrrréception à cette place.

Vous, je ne sais pas, mais moi, si j’étais croyant j’aurais invoqué les divinités pour qu’on nous joue «Noé et le Déluge, le Retour». Peut-être ont-ils échappé à l’ouverture des écluses célestes mais ne sais pas car nous avons levé le camp avant.

Ce jour en fin d’après-midi, au camping de Poligny (Près d’Arbois dans le Jura). Un voisin (hollandais, hé hé…) arrive en même temps que nous. Affairé à notre installation je remarque que le ‘Niente Lires’ commence par transporter un trépied muni d’une… Oui vous pouvez revenir en deuxième semaine, d’une parabole.

Nous continuons notre routine: Dérouler l’auvent, montage de la table pliante, sortie des chaises, installation du tapis de sol. Tiens, le voisin cherche toujours la place miracle pour son antenne… alors que pour nous mise en place du lit pour les chiennes, ouverture de la bouteille de gaz. Tiens, en parlant de bouteille: vite une petite bière en passant! Dérouler le cable électrique, le fixer à la borne. Puis en cherchant une place mi-ombre mi-soleil pour déposer le pot de basilique, l’odorant porte bonheur qui nous accompagne et ‘condimente’ nos petits plats depuis deux mois, je constate que le ‘Flying Dutchman’ n’en a pas encore terminé sa quête du Graal: une bonne couverture pour la boîte à grimaces.

Allez! Buvons un verre de Côte du Rhône à la santé des malades incapables de ‘décrocher’ de leur dépendance au TJ!

Gling gling! Fait le portable de ma femme. Le club de foot de Sion a battu le club de foot de Lausanne en Coupe de Suisse. J’ai failli manquer l’information du siècle. Merde alors! C’en est trop: Je file acheter un abrutisseur… pour avoir l’air aussi con que tout le monde!

 

2 commentaires sur “Téléréalité

  1. A te lire, à connaître un peu tes affinités, à voir tes photos accompagnées de récits de voyage, je n’ai jamais pensé que tu puisses être une fan de l’abrutisseur. Amicalement et bonne nuit!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.