Malin comme un corbeau ou ‘con’ comme une corneille ?

Années 50. Je me souviens d’une leçon en plein air avec mon instituteur qui pratiquait la méthode de Célestin Freinet, un génial pédagogue français malheureusement tombé en désuétude… Hors du rigide programme étatique, nous avions droit à des balades hebdomadaires dans la nature ! Après avoir contemplé la flore le long de la rivière, les traces animales dans la neige, les étangs à grenouilles et l’observation des têtards, nous avions observé les corneilles que les vernaculaires nommaient à tord corbeaux !

Nous étions sur une route goudronnée et les observions, chacune avec une noix dans le bec, s’élevant d’une trentaine de mètres à la verticale du bitume, laissant tomber leur noix qui se fracassait sur la route. Il ne restait plus aux volatiles qu’à descendre ramasser et déguster les cerneaux !

L’intelligence (ou instinct ?) de ces ‘corvidés’ m’a poursuivi toute ma vie… jusqu’à une promenade avec nos chiennes dans le Département du Jura (39) il y a quelques semaines. Nous étions dans un champs avec une piste de décollage ULM dont l’herbe était coupée à ras le sol. Très agréable pour les pattes délicates des bassets. Il y avait des dizaines de noix entières sur cette piste. Etrange car  le noyer le plus proche était à plus de 300 mètres. C’est vrai qu’à notre arrivée des dizaines de corneilles s’affairaient sur cette piste d’une vingtaine de mètres de largeur. La seule explication raisonnable est que d’instinct ces ‘zoziaux‘ avaient imaginé, s’agissant d’une sorte de piste, que le terrain était assez dur pour lâcher les noix pour les casser. Garcimore aurait dit : Ça rate ‘touyour‘!

Nous avons tout de même trouvé une noix partagée en deux et le petit cœur représenté par dame nature ainsi que l’ombre involontaire de notre couple, à quelques semaines de nos noces d’argent, nous a fait oublier les corneilles !

IMG_0823.jpg

 

C’est vrai que… où corneilles y a… y a Cornelia (Mon épouse porte très bien ce prénom) et qu’en plus elle a un corps beau !

Bon, je sors avec mon calembour à la noix !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un commentaire sur “Malin comme un corbeau ou ‘con’ comme une corneille ?

Les commentaires sont fermés.