Contestation ! Y z’ont que c’mot-là à la bouche!

Comment contester un système sans ouvrir sa gueule dans les bistros ou manifester dans la rue ?

Vaste sujet non ?

Première partie

 Avant le 17 novembre et le ‘happening’ des gilets jaunes en France je pense que le « cirque dans la rue » ne sert à rien… à part empêcher de vivre ceux qui savent que tout ce ‘bordel’ est inutile.

L’apanage d’avoir eu la chance de vivre longtemps est qu’on trouve toujours dans ses souvenirs matière à étayer nos prises de position avec du vécu. Dont acte!

 Les citoyens suisses mâles et majeurs ont encore l’obligation de faire 18 semaines d’armée. Les inaptes sont incorporés dans la Protection Civile.

 On me dit antimilitariste… ce n’est qu’à moitié vrai puisqu’à 18 ans j’ai suivi à titre volontaire les cours préparatoires de l’armée pour une formation de radio télégraphiste de bord dans l’aviation militaire. Déjà en ce moment je pensais contester depuis l’intérieur…

 Né borgne on m’a heureusement exclu de la ‘grande muette’. Adieu les di di di do di do morse, les grands vols au dessus des Alpes et l’ascension aux grades les plus élevés… Mais soulagement de ne pas avoir dû faire le clown en uniforme. Puis arrive une convocation à un «rapport» à Lausanne pour les chefs locaux du secteur AOL. Hein ? Qué? Quoi? Ah! Je suis responsable AOL dans mon village? Bon… C’est quoi AOL? Alarme Observation Liaisons.  Chef AOL ‘akimismo’ : Au rapport!

Une belle journée. On nous parle Ohm, Watt, impédance, cage de Faraday, diodes, volts et ampères, courant fort, faible, alternatif, continu et liaisons non hertziennes… Je ne comprends pas un mot de ce discours mais résiste à l’endormissement. Le moins con des conférenciers demande: Est-ce que tous les participants sont au minimum techniciens ou ingénieurs en courant fort? Il y en avait 4 sur 25. Les autres? Comme moi: employés de bureau, menuisiers, juristes, vendeurs à Carrefour ou maçons! Excuses des chefs, attributions des indemnités, souhaits de bonne continuation et dislocation.

Suivent quelques années sans nouvelles de la PC. Puis un jour, j’ai la mauvaise idée d’aller habiter dans la capitale vaudoise. Dès mon annonce au contrôle de l’habitant, convocation pour un cours préparatoire…

Merde ça recommence!

 Fin de la première partie. Vous connaissez maintenant le sujet.

Demain je vous expliquerai comment contester un système depuis l’intérieur, sans ouvrir sa gueule dans les bistros ou manifester dans la rue ?

Un commentaire sur “Contestation ! Y z’ont que c’mot-là à la bouche!

Les commentaires sont fermés.