La cuesta de enero!

Prof de ski dans une station de moyenne montagne pendant une trentaine d’année j’ai bien sûr vécu

LE CREUX DE JANVIER

conséquence du ‘redoux’ bouffeur de neige et du manque de clients mis ‘sur la paille’ par les festivités de décembre.

Vivant en Andalousie depuis 25 ans je connais maintenant l’expression

LA CUESTA DE ENERO 

La côte, ou « la montée » de janvier. Vous ne saisissez pas ? Moi j’ai compris grâce à mes années de pratique intensive de la bicyclette de course : à vélo une côte (cuesta) C’EST DUR, SOUVENT TRÈS DUR, MÊME PARFOIS AFFREUSEMENT DUR !  D’où cette métaphore ibérique qui évoque les difficultés qu’ont les gens à atteindre financièrement la fin du premier mois de l’an, surtout après les excès de décembre !  If you see what I mean…

Unknown.png

Ce ‘billet’ a vocation de vous assurer de ma sympathie émue et de mon immense compassion au vu de vos difficultés financières !

Moi ça va merci ! images-PS.jpg 

Comme depuis une cinquantaine d’années pas de cadeaux en décembre, pas de sorties, pas d’achats dans les grandes surfaces et autres ‘pièges à cons’, augmentation au niveau le plus élevé de mon inhibiteur de publicité sur le net, évitement total des villes, ni réveillon de noël ni du 31 (au plumard à 22 heures 30 !), aucun repas de famille ou en société,  pas de festivités donc bien sûr pas de champagne, pas de foie gras ou de dinde (pauvres bêtes !)… bref : une vie normale.

Donc je me réjouis de l’arrivée du premier mois de l’année car après avoir économisé sur les stupidités paraît-il ‘obligatoires et indispensables’ de décembre j’ai toujours été assez à l’aise financièrement en janvier pour m’offrir (aussi à ma famille et mes amis) de bons petits repas dans des restaurants peu remplis, au personnel super disponible qui nous sert avec beaucoup d’attention, sans compter les achats d’élixirs millésimés de Bourgogne ou de la Ribera del Duero et même quelques investissements hors du raisonnable pendant les ‘soldes’.

Permettez à l’ancien cycliste d’escalader la ‘cuesta de enero’ sur la ‘plaque et la meule’ ! (Pour les connaisseurs : grand plateau de 53 et dernier pignon de 13)

Les Rois c’est le 6 janvier mais du 1er au 31 c’est moi le Roi de la consommation librement choisie, et pour rester dans le jargon cycliste : Je suis maillot jaune… rien à voir avec certains gilets de la même couleur qui, lors de leur Tour de France, n’auront jamais gagné, ne serait-ce qu’une étape! 

Bonne année 2019 à toutes et tous… même si vous deviez terminer la ‘cuesta de enero’ sur le 39 x 26 !

6 commentaires sur “La cuesta de enero!

  1. Je me suis comporté comme toi et janvier ne sera pas plus difficile qu’un autre mois ! J’ai offert des tableaux donc je n’ai payé que la toile : l’avantage de peindre ! Je me suis couché tôt aux deux réveillons m’en foutant de ces festivités si bien organisées. J’ai passé l’âge.

    J'aime

    1. Ce serait sympa de fonder un « Club des non participants aux fêtes de fin d’année » (CDNPAFDFDA). Je pense que nous pourrions être des centaines de milliers et nous pourrions nous retrouver tous sur les Champs Elysées à une date convenue. Tiens, une idée: le 31 décembre de chaque année! Bonne année 2019!

      Aimé par 1 personne

      1. A condition que l’inscription soit gratuite. Genre dix ou vingt euros.

        J'aime

      2. … mais paiement anticipé, comme les impôts hein? Je me réjouis de te suivre en 2019 car ton blog correspond parfaitement à ma manière de jouir de la vie depuis mon poste d’observation virtuel du Sud, discret et confortable. Salut l’ami!

        J'aime

Les commentaires sont fermés.