Chez nous c’est « Jurassic Park »

Dans un texte du 6 juillet 2018 « Du lit au sofa et du sofa au lit », un titre bizarre relatif à un décollement du vitré de mon œil valide, je philosophais à l’idée de profiter de ce repos forcé  pour observer la flore et la faune de notre parc naturel de la Sierra de Segura.

Je vous avais présenté nos hôtes un peu spéciaux, du nom vernaculaire de Lagarto Ocelado — Timon Lapidus en latin et Lézard Ocellé en français — des sauriens multicolores, les plus grands d’Europe qui peuvent, dit-on, dépasser 80 cm de longueur.

Un des ‘nôtres’ avait ses habitudes de résident car ma femme lui réservait quelques friandises à l’heure du déjeuner.

image.png

Le coquin se positionnait sous la fenêtre de la cuisine à 14:00 heures précises, attendant un peu de fromage, de sauciflard, de bacon ou de poulet !

 

 

 

Chaque année les petits arrivaient, de je ne sais où, pour passer l’été sur notre terrasse, prenant le soleil sur la couette de notre chienne,

 

Bébé lézard.jpg

 

dans le tas de bois de chauffage:

image.png

 

ou dans les anfractuosités des rochers qui bordent notre maison. Ils disparaissaient à l’automne, après avoir doublé de taille, pour une destination d’hivernage inconnue.

L’an dernier, deux au moins se sont installés dans un trou rocheux naturel à une dizaine de mètres de la maison. Nous les avons même surpris, l’un sur l’autre, ce qui nous incite à penser… qu’il s’agissait d’un couple assurant l’avenir !

Il y a quelques semaines, par une trop chaude journée de février, un des reptiles est sorti de son ‘domicile’, mettant le nez au soleil. Oups, j’ai failli écrire ‘sorti de son confinement‘ !

D’une longueur de plus de 25 cm, sans compter la queue, et un  corps de près de 3 cm de diamètre !

image.png
Notre saurien N° 1. Précision du photographe: Même avec un 400 mm il faut normalement  s’approcher trop près du saurien pour réussir ce genre de photo. J’ai profité que le dormeur sortait à peine de son terrier et qu’il n’était pas encore complètement réveillé. Merci mon petit monstre antédiluvien de m’avoir laisser venir si près de toi!

Avec notre climat continental  la température est redescendue à des normes hivernales et le bestiau a regagné ses pénates pour continuer sa longue nuit hivernale. Il y a deux jours nouvelle sortie mais surprise : d’un trou voisin à quelques mètres, un autre quadrupède à courtes pattes (non ce n’est pas notre basset
qui n’a pas une aussi longue queue!) est aussi venu profiter du soleil printanier.

IMG_0904.JPG
Le n° 2 sort très précautionneusement de son domicile hivernal, pas très rassuré car on lui a certainement dit que la Gardia Civil  veille au respect du confinement!

 

Nous les observons, à longueur de journée, mais en continuant nos activités habituelles : couper du bois, ne pas oublier ‘l’aperitivo con tapas’, passer le Karcher, allumer le ‘barbacoa’, jardiner et aménager les plate bandes, nous appliquant à ne pas trop effrayer nos ‘squatters’. Mais nous avons décrété qu’ils devaient s’adapter à la coexistence, tant avec notre chienne qu’avec nous. Nous savons qu’ils vont très vite apprendre où et quand certaines petites ‘tapas’ tombent de la fenêtre de la cuisine…

Ah ! J’oubliai : ce matin j’ai surpris le locataire du terrier N° 2 (photo ci-dessus)  à mi- chemin entre son terrier et celui du N° 1. Aurais-je perturbé un rendez-vous galant ? Souvenez-vous de la phrase du biologiste Jean Rostand, mon maître à penser :

L’homme est le seul animal assez stupide de prendre sur son temps de sommeil pour se reproduire.

Affaire à suivre !

5 commentaires sur “Chez nous c’est « Jurassic Park »

  1. Et ils restent sagement autour de leur demeure, comme on ne nous cesse de le répéter « restez chez vous »!! Plus obéissants que certains d’entre nous… 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’adore les lézards, ils sont tellement marrants à observer ! J’en voyais pas mal ces derniers jours, assez gros mais pas autant que tes résidents à écailles, faire bronzette sur le banc en pierre de mon jardin. J’en ai même vu un choper une bestiole dans l’herbe pour aller la dévoré planqué sous ce banc !

    J'aime

  3. Ces photos sont très belles merci.
    Un petit dépaysement apprécié au vu de notre quasi-confinement
    Pour nous les vieux 😏 de plus de soixaaaaante-cinq ans

    J'aime

    1. Grosses bises à toi ma jeunette adorée.
      Je ne parle pas de rouler des pelles voluptueuses… ce qui serait difficile à cause des masques!

      J'aime

Les commentaires sont fermés.