Ah! le confinement ? What else comme dirait le mec des capsules de café

Il y a pas mal d’interdictions ces derniers temps non ? Alors je me demande si on peut encore sourire de la situation. Allez, je me risque avec des extraits lus pour vous dans la presse du jour. Oui j’ai eu mon journal ce matin, car ma femme a du aller chercher un médicament chez le vétérinaire et disposait d’une autorisation officielle en bonne et due forme pour déroger au confinement. Elle en a profité pour faire quelques courses de première nécessité autorisées et de me ramener le journal du jour ! Merci chérie, je t’aime.

Confinement.jpeg

Mardi 24 mars 2020,  Journal Idéal

Le non respect de l’état d’urgence a provoqué 777 détentions et 81’000 sanctions pécuniaires

NdT : Sanctions légalement prévues de 100 à 600’000 euros (ici on ne plaisante pas avec la santé) et jusqu’à un an de prison, mais généralement c’est de 100€ pour les infractions dites ‘normales’ à 600€ euros ( dura lex sed lex ) pour les cas où on se fout manifestement de la gueule de la police. Voici quelques exemples de ‘foutage’ de gueule.

Bonne lecture et… gardez le sourire !

A Valence la Guardia Civil a arrêté un jeune de 19 ans avec un chien en peluche dans ses bras, qui disait profiter de la dérogation qui autorise à promener son chien ! C’est drôle mais je vais tout de même me permettre un « amalgame » frisant le délit de faciès : le jeune homme en question est un Marocain qui a insulté et menacé les forces de l’ordre avant de sortir un couteau de sa poche et de blesser l’un des agents.

 

A Avilés c’est un automobiliste de 37 ans, au volant d’une voiture avec de nombreuses personnes à bord (ce qui est interdit depuis la mise en vigueur des mesure anti-virus) qui, pour échapper à un contrôle de police a pris la fuite à pied, se cachant dans une embrasure de porte. Localisé, il a refusé de s’identifier, opposant une farouche résistance à la police. Si vous vous posez des questions sur son attitude, sachez qu’il conduisant sans permis et qu’il avait contre lui trois mandats de détention !

 

A Ponferrada ce sont deux jeunes qui se sont vanté sur les réseaux sociaux qu’ils allaient sortir pour acheter de la coke. Les cons ! Ils se sont fait insulter sur le net mais je parie qu’ils se demandent comment les flics ont pu les ‘serrer’…

 

Dans cette même ville c’est un joggeur qui s’est fait arrêter par la police. Surprise ! Il s’agissait d’un policier local…

 

Un autre non respectueux du confinement, à Murcia, promenait son chien, en chair et en os celui-là, sur le parking d’un centre commercial. Les agents l’ont surpris alors qu’il avait cassé la glace d’une voiture pour la cambrioler.

 

A Salamanca un homme de 47 ans en trottinette, incapable de fournir une justification à sa présence sur la rue, a insulté la police, ajoutant qu’il « sortirait quand il le désirait et qu’il ne paierait jamais l’amende ».  En taule pour désobéissance grave !

 

Case prison aussi pour un citoyen de Tarragona qui, dans les supermarchés, menaçait le personnel de leur cracher à la figure en disant qu’il était porteur du virus à la mode

 

A Huesca, un couple d’Allemands a aussi fini ses vacances en prison pour avoir fui lors d’un contrôle après avoir quasi renversé un gendarme. L’excuse : Ils ont paniqué, croyant à une attaque en vue d’être dévalisés !

J’ai gardé la meilleure pour la fin, y trouvant un nouveau prétexte pour affiner vos connaissances de la langue de Cervantès :

Confinement 2.jpegVoici le procès verbal de la police :

Article 36.6 LO 4/15

Pour désobéissance aux autorités vu l’état d’alarme pour le Covid 19

Etait sur la voie publique et prétendait être en train de chasser les Pokémon !

Ne connaissant les Pokémon que de nom, sans en savoir d’avantage, je suis content que le rédacteur ait précisé qu’il s’agit de « personnages d’un jeu japonais qu’on chasse avec un téléphone mobile »

En conclusion, amis confinés, restez optimistes car maintenant vous connaissez quelques nouveaux prétextes pour justifier vos sorties !

4 commentaires sur “Ah! le confinement ? What else comme dirait le mec des capsules de café

  1. Il y a des «rigolos » partout.
    C’est dur pour tout le monde de rester confiné, mais c’est le prix à payer pour empêcher le virus de se propager.

    J'aime

  2. Comment sera le comportement de confinement durant ces prochaines semaines? Il reste encore 6 semaines!!! 🙄

    J'aime

  3. Chacun peut toujours en rire. En revanche, on ne peut pas demander à tout le monde d’en rire. Il y en a qui n’ont pas le sens de l’humour et pour qui tout est toujours très sérieux.
    Merci, Akimismo, et un bel après-midi à toi.

    J'aime

    1. C’est vrai. On en revient aussi à la célèbre phrase dont j’ignore l’auteur original, mais popularisée par Pierre Desproges: On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui! Merci Gilles d’être actif dans ce blog et de participer à nos clins d’oeil.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.