L’Invincible Armada

ETlq7afWoAI1qfP.jpegAu vu de la première image, on pense qu’il s’agit de deux confinés discutant à la fenêtre de leur immeuble :

« Si chaque Espagnol reste à sa fenêtre, nous gagnerons… 

… Comment peux-tu en être aussi sûr? »

Deuxième image :

« Puisque nous l’avons fait à d’autres occasions ! »

Ce strippe du dessinateur J.M. Nieto mélange ironiquement le confinement actuel avec la glorieuse Invincible Armada de la fin du XVIème siècle. Pour expliquer une péripétie historique aux jeunes condamnés au télé-enseignement voici un petit résumé : 

L’Invincible Armada, en espagnol Grande y Felicísima Armada, « la grande et très heureuse armée » est, en 1588, le nom de la flotte  espagnole destinée à l’invasion de l’Angleterre. Elle est affrétée par le très catholique Philippe II d’Espagne.

Sa mission est la conquête de l’Angleterre protestante d’Élisabeth I, menace permanente pour la souveraineté espagnole sur ses territoires des Pays-Bas.

Commentaire personnel: Qu’allaient donc foutre tant les espagnols que les anglais aux Pays Bas?

Initialement, la mission visait à établir Marie Stuart sur le trône d’Angleterre et la rétablir sur celui d’Écosse, mais son exécution le 8 février 1587 modifia les objectifs de la flotte espagnole d’invasion qui se composait de 130 navires, en majorité des galions et de gros vaisseaux marchands armés de type caraque, transportant 30 000 hommes, dont environ 20 000 soldats. Dans un premier temps, face à une marine anglaise agile et déterminée, elle ne parvient pas à engager le combat lors de la bataille de Gravelines. Puis, soumise à des conditions météorologiques très difficiles, poussée par des vents violents et en l’absence de tout port ami pour relâcher, elle n’eut d’autre choix que d’abandonner le projet d’invasion. C’est lors du voyage du retour, sur les côtes irlandaises, en contournant la Grande-Bretagne par le nord, qu’une tempête causa le naufrage de deux douzaines de bateaux. Les équipages parvenus sur les côtes connaissent des fortunes diverses, aidés, capturés ou massacrés.

Lors des guerres à connotation religieuses on pratiquait peu le pardon et la miséricorde…

Cet épisode de la guerre anglo-espagnole de 1585–1604 entraîna un affaiblissement de l’Angleterre et déboucha sur le traité de Londres de 1604, favorable aux intérêts de la monarchie espagnole.

260px-Invincible_Armada.jpg

Cette campagne navale est communément considérée comme une défaite espagnole, mais des travaux historiques récents ont prouvé que seuls deux bateaux espagnols furent détruits par les Anglais. En réalité l’Invincible Armada fut affaiblie et détruite par la force des éléments naturels. La propagande anglaise présenta comme une défaite militaire accomplie, l’échec du projet d’invasion.

 

 

Comme quoi il y a toujours plusieurs manières d’interpréter un fait historique : Les Anglais se gargarisent de la pâtée qu’ils auraient mis aux Espagnols mais la vérité est que l’Invincible Armada a été vaincue par une météo déchaînée !

Un commentaire sur “L’Invincible Armada

Les commentaires sont fermés.