Mes crocodiles chéris !

Crocodiles?… Pourquoi ce titre ? Parce que les lézards, les alligators et les crocodiles c’est caïman la même chose !

Je vous ai déjà parlé de nos sauriens préhistoriques, ces reptiles du ‘mésoïque secondaire’ qui sont nos étranges animaux de compagnie.  Quelques recherches sur ’la toile’ m’ont fait penser aux  élèves confinés, condamnés à suivre leur classe sur un écran… Moi non plus je n’aime pas lire sur un écran mais c’est parfois pratique et j’ai le choix, contrairement aux élèves confinés. Alors pour eux, voici une petite leçon de science animale sans prétention.

Bonne lecture les louloutes et les loulous !

Vos parents, qui me lisent, savent que le Lézard ocellé appartient à la catégorie des sauriens, famille des lacertidae. C’est le plus grand lézard d’Europe, qui peut mesurer, queue comprise, jusqu’à 70 cm de longueur.

IMG_0934.jpg
En cette période précédant les amours, c‘est rare de voir un lézard ocellé avec la totalité de sa queue, car il a tendance à rester près de son terrier et on ne voit pas souvent son appendice caudal. Et pourtant, avec la patience propre au confinement, on réussit parfois ce genre de cliché. Longueur totale actuelle estimée: 40 cm! 

Ce lézard du Sud qui vit une dizaine d’années, est malheureusement en voie de disparition. Triste fin d’une très longue ère, sachant qu’on a retrouvé des squelettes fossiles de ce sympathique reptile il y a 2.6 millions d’années, à la même époque que les premiers dinosaures ! Espèce protégée, sa capture est strictement interdite et les collectioneurs terrariophiles hors la loi.

Ses prédateurs principaux sont la couleuvre de Montpelier, le milan noir, la buse variable et l’aigle royal. Chez nous leurs terriers sont assez protégés,  près de la maison (Hé hé ! Pas bête les ‘lepidosauria’), dans des rochers assez escarpés, qui rendraient l’aterrissage des grands volatiles un peu hazardeux !

Le borgne de naissance que je suis a découvert une étrange particularité propre à certains sauriens : la possesion d’un « troisième œil ».

« Y m’donnent des complexes en croisant mon regard monoculaire… avec leurs trois ‘sensors’ ! »

Ce troisième œil, sur le haut du crâne, est appelé pinéal. Chez notre lézard ocellé, logé sous les écailles crâniennes, il n’est pas visible et a perdu sa fonction originelle de la vue, mais il capte les sources lumineuses, qui régulent son horloge interne et lui permet de détecter les ombres et les mouvements.

Autre organe ‘sensoriel’, sa langue qui, comme chez de nombreux reptiles, sert à repérer proies et phéromones. Bon, mes petits élèves, pour le sens de phéromones il vous faudra attendre d’avoir l’âge de lire Les fourmis de Bernard Werber !

Pour ceux qui en voudraient à son intégrité physique, notre ‘lagarto ocelado’ a une capacité d’autotomie, c’est-à-dire de perdre volontairement une partie de sa queue, permettant de distraire l’agresseur en lui laissant un maigre butin ou en lui échappant si celui-ci retenait le reptile par la queue. Notons que sa queue se régénère et donc qu’elle repousse !

Le dimorphisme sexuel, encore un terme savant, permet de  reconnaître le mâle de la femelle, mais c’est compliqué, vous allez le voir !

Couple_lézards_ocellés.jpg
Cette photo provient de Wickimachin et la légende dit que le mâle, à droite, présente très distinctement une tête épaisse et robuste, aux bajoues fortes, alors que celle de la femelle est plus menue.

 Je serais heureux de connaître votre appréciation, vous les jeunes qui avez bonne vue… moi je ne vois pas de grande différence ! Un autre critère de détermination sexuelle consiste à compter les bandes d’écailles qu’il a sous le ventre. Le mâle en a 30 à 33, la femelle 33 à 36. Allez, les gosses : soyez sympa et demandez à votre maman si elle veut bien m’aider à tenir l’animal afin que je puisse vérifier le sexe de mes pensionnaires !

On dit aussi qu’on reconnaît la femelle quand elle est gravide (ne cherchez pas dans votre Larousse : ‘gravide’ signifie qu’elle est portante) à cause de son corps très gros et dilaté.  Pffffffff !  Autant disserter sur le sexe des anges et se lancer dans l’étude des poissons rouges ! 

Le lézard ocellé est un reptile poïkilotherme. Désolé mes chéris, c’est encore un mot pédant rappelant l’aphorisme : La culture c’est comme la confiture… moins on en a, plus on l’étale !  Alors ‘poïkilotherme’ signifie qu’il gère sa régulation thermique en passant de nombreuses heures au soleil (dans une autre vie je veux être lézard !) pour maintenir sa température à environ 24 °.

Dans le monde animal il y a 3 stratégies de reproduction : les vivipares (naissance du petit vivant), les ovipares qui pondent des œufs, que les oiseaux couvent ou les lézards laissent à leur destin sans autre préoccupation, et les ovovivipares, oui ovo-vivipares, dont les œufs  (avec une membrane souple et non une coquille… aïe !) éclosent à l’intérieur de la mère et les petits naissent comme les vivipares !

La nature est passionnante, n’est-ce pas ?

Tiens, une  information à peine croyable : la couleuvre est ovipare, tandis que la vipère est ovovivipare. Allez savoir pourquoi !

 

Bon les enfants ! Il est moins cinq… rangez vos cahiers… éteignez votre écran… c’est l’heure de la récréation que vous avez bien méritée!

8 commentaires sur “Mes crocodiles chéris !

  1. Article vraiment très intéressant. Il y en a par chez moi de ces lézards, dont un qui a fait son terrier à seulement 20 m de la maison. Rapide comme l’éclair dès qu’on approche ! Leurs couleurs sont magnifiques… Hier, j’ai aperçu aussi une couleuvre à collier devant mon portail. Le pied ! (enfin si on aime les bestioles comme nous !). Bonne journée, l’ami.

    J'aime

  2. L’heure de la récré est passé depuis longtemps… Mais je ferais lire ton article à mon Loulou demain. C’est très instructif et intéressant.

    J'aime

    1. Je prépare effectivement un article sur des animaux que vous n’avez sauf pas en France. J’attends l’éclosion des oeufs que la femelle couve… Mais ici il pleut, il pleut, il pleut (record de flotte depuis 30 ans!) et j’ai peur de mouiller mon matos photo. Donc il faudra attendre un peu plus que demain. Bonne journée!

      J'aime

  3. merci pour ce cours professeur !

    l’autre jour j’ai réussi à prendre en photo l’un de mes pensionnaires à écailles (qu’avec ma fille nous avons décidé d’appeler Godzilla).

    Je la mettrai à l’occasion d’un prochain post… mais je ne garantis pas qu’elle soit d’aussi bonne qualité que les tiennes, Godzilla étant méfiant !

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.