Quelle mascarade… 

J’ai publié l’autre jour une vidéo dans laquelle notre chien Nico et moi jouons les ‘vedettes’ sur le sable de l’Atlantique. Merci à ma vidéaste préférée Cornelia!

J’ai reçu une remarque d’un ami qui s’étonnait que je porte un masque au bord de l’immensité de l’Atlantique… Salut Michel!

Je le comprends et vous donne quelques justifications:

Ici, en Andalousie où nous vivons depuis 27 années, il y a trois personnages qui inspirent le respect, la peur et l’obéissance:

le curé

le médecin

le gendarme

Tout ce qui émane de ces trois incontournables de la vie andalouse est ‘sacré’ à savoir que les autochtones croient, écoutent et suivent leurs consignes sans discuter! 

Or, il se trouve que l’Espagne est parmi les pays qui s’en sortent le mieux en matière de gestion du virus à la mode… Vous pouvez vérifier, les chiffres sont à l’avantage des ibériques. Pourquoi?

Facile, on leur a dit la vérité, tout simplement , sans changer les consignes chaque deux semaines. Ici, chacun est au courant que la vaccination est une bonne chose, qu’elle est recommandée, mais que si elle protège des contaminations graves, soins intensifs et réanimation, elle n’empêche pas d’attraper la maladie, de la transporter et de la transmettre

Ce n’est pas plus compliqué que ça…

Donc ici nous sommes conditionnés par cette vérité que le virus se transmet à 90% par les aérosols, quasi jamais par contact et c’est pourquoi le port du masque est presque aussi systématiquement accepté qu’en Corée, en Chine et au Japon, où c’est une habitude due à la pollution, depuis bien avant le covid.

Si je porte un masque au bord de l’Atlantique, c’est qu’on croise, peu souvent à cette époque de l’année mais parfois tout de même, des gens aussi masqués et que le minimum de respect pour eux est de le porter soi-même. Dans le cas des touristes allemands, hollandais, français ou suisses, presque jamais masqués (!) je montre l’exemple, même si je ne rencontre que des sourires jaunes, des mines gênées et crispées. Normal, car on leur a inoculé (Coluche aurait dit: Rien que le mot m’amuse!) la mensongère idée que la vaccination est la panacée universelle.

Depuis que je porte des lunettes, je chausse systématiquement mes besicles au saut du lit et ne les quitte qu’en me jetant dans les torchons le soir… étant donc accoutumé à certaines habitudes, comme celle de porter un masque quand je sors. What else? 

Et relisez mon texte récent ‘Virus et fumée’. Souvenez-vous qu’une bouffée de fumée peut vous ‘foutre’ cette peste de virus à plus de 8 mètres, oui huit mètres, même sur le sable, et que la nicotine ne sait pas reconnaître les vaccinés. Alors, à bon entendeur…

Nico s’en fout… tant qu’on ne lui met pas une muselière!

3 commentaires sur “Quelle mascarade… 

  1. Nous aussi portons scrupuleusement le masque d’autant que les contaminations vont croissant en PACA. Et c’est l’époque des « portes ouvertes » dans les établissements scolaires ! Le monde est zinzin!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s