Ma vie en monovision (Chapitre 32) Stress et 3 D ! 

Après pas mal de digressions ces derniers temps: covid, Najat, fumée, vaccins, interludes, Hammerfest, mon chien Nico, l’Atlantique… j’avais presque oublié que mon propos initial était de vous raconter ma vie d’amblyope… Reprenons donc le déroulement de mon manuscrit. Précision: ce sera en mode télétravail puisque nous sommes toujours au bord de l’Atlantique! 

Merci d’être restés en ligne et de m’avoir attendu pendant mes divagations! 

Une vie de stress, de bouffées d’adrénaline et une question : 

En fait, c’est quoi la 3D ?

J’ai traversé l’existence dans un stress permanent, mais sans n’y avoir jamais attaché trop d’importance. Tout défilait, tout était compliqué, tout me marginalisait, mais me paraissait ‘normal’, je me sentais même comme tout le monde. Ceux qui n’ont pas été confrontés à une vision ‘à plat’, doivent penser que la 3D est la norme. Au rebours, je n’ai jamais vu les choses en relief, devant machinalement compenser ce handicap de monophtalme. Ce n’est que maintenant, passé les ‘4 x 20 balais’, que je prends totalement conscience de la particularité de mon système visuel… les mauvaises langues diront: C’est le moment!

Le goût de la perfection, de ne rien laisser au hasard, d’essayer d’être parmi les meilleurs, m’a détourné des questions que j’aurais pu me poser. Dans mon subconscient (je devrais dire dans mon inconscient) je n’avais pas vraiment accepté de me plier aux contraintes de la monovision. 

Et c’est tant mieux pour tout ce que j’ai entrepris, et généralement réussi. Un peu plus de conscience m’aurait terrorisé et détourné d’activités souvent dangereuses, normalement interdites à un borgne. Si j’avais pensé aux réalités je n’aurais pas vécu ! Pour une fois qu’on peut glorifier l’inconscience…

Bonne occasion de répéter une phrase entendue aux funérailles de Joseph Siffert, un ami pilote de Formule 1 tué en course. Dans son homélie, l’officiant à la cathédrale de Fribourg avait dit : « Où il y a le risque il y a la mort… où il n’y a pas de risque, il n’y a pas de vie ! ». Une maxime que j’ai faite mienne… ça vous étonne?

Depuis le début de cette biographie, j’évoque la vue en relief. Il est grand temps de préciser certains détails : le monde est en trois dimensions, mais qu’est-ce que ça signifie exactement ? 

Simplifions ! Il y a les figures ‘monodimensionnelles’, faites de points et des lignes, celles en deux dimensions, qui sont les surfaces et enfin les figures en trois dimensions (la fameuse 3D) qui sont les volumes.

Essayons d’y voir plus clair.

Les images que vous regardez sur papier ou sur votre écran sont en mode ‘à plat’. A ce stade des recherches, il est encore impossible d’y représenter réellement une figure en relief. Si un jour on découvre cette possibilité, elle sera probablement réservée à ceux qui ont… deux yeux! On devra donc encore patienter, en utilisant un effet de pseudo perspective, avec des zones d’ombre et de lumière, différentes nuances de couleurs et des dégradés, comme le montre cette image qui est en 2D, mais que vous voyez comme un objet en 3D

Et là, pour une fois, je suis normal et détecte ce pseudo relief, comme vous ! Mais ‘vous’ pouvez voir des vrais objets tridimensionnels : il vous suffit de lever quelques secondes le nez de votre représentation graphique et de regarder… vous en êtes entourés ! C’est là je retombe malheureusement dans la ‘différence’. C’est le serpent qui se mange la queue, la 3D n’étant perceptible qu’avec deux yeux.

Je vous en ai déjà parlé dans mon chapitre sur la parallaxe:

https://wordpress.com/post/akimismo.wordpress.com/5090

En fait, chaque oeil enregistre la même image, mais sous un angle de vue différent. Et le cerveau, cet exceptionnel ordinateur, fait la synthèse des deux points de vue et les restitue en image 3D.

Ite missa est ! 

Tiens! une image que je perçois parfaitement avec un seul oeil. Il m‘a juste suffit d’en apprécier le relief en le prenant dans mes mains… et il y a même eu «plus selon entente»!

3 commentaires sur “Ma vie en monovision (Chapitre 32) Stress et 3 D ! 

  1. Alors là, Amélie, tu me laisses sans voix. As-tu les clés de mon ordi? Sais-tu lire dans mes pensées? M’as-tu mis sous surveillance?
    Bon, je déconne… car c’est le thème d’une de mes prochaines publications. Le titre, non encore définitif, sera: « Mettez-vous à ma place ». Tu vas être étonnée!
    Amicalement à toi, ma fidèle suiveuse.
    Suiveuse? Allez… un gag, juste pour toi: Responsable des RH d’une boîte de 240 employés, on me traitait de meneur d’hommes. Je répondais: Non, juste un suiveur de femmes. Bon je sors!

    J’aime

  2. Tiens, pour une fois je ne suis pas d’accord avec Melie… Quand je ferme un œil, j’ai la nette vision d’un aplatissement du tabouret qui me fait face et les lignes de fuite de la perspective me sont moins perceptibles. Ce doit être parce que j’aime dessiner.
    Plus je lis votre blog, plus je me dis que… Dans le noir nous sommes tous égaux !

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s