Un autre Clin d’œil

Sous-titre : J’ai lu pour vous !

Felipe González

On ne parle pas de politique, ni sur ce blog, ni avec les autochtones, ce qui est normal de la part d’un anarchiste (Ouh le gros mot !) qui n’est jamais allé voter, même dans son pays natal… ce qui ne m’empêchera pas de citer une remarque d’un homme politique, ancien chef socialiste du gouvernement espagnol qui se nomme Felipe González, né en 1942, donc à un an près nous aurions pu être de la classe… sans pourtant que je partage ses idées !

Qui est ce monsieur González ? Qu’est-ce que le PSOE ? Comment fonctionne l’Espagne ? Quelle fût son passé ?

C’est vrai que mon propos nécessite un court et rapide coup d’œil résumant les dernières 50 dernières années en Espagne, dont acte :

Je ne vais pas vous apprendre que dès 1936 il y a eu une terrible guerre civile fratricide et mortifère, suivie de 40 ans de dictature ‘musclée’ du général Francisco Franco, mort en 1975. Avant de disparaître, il a rétabli une monarchie constitutionnelle, en nommant le roi Juan Carlos 1er qui, avant de faire le ‘con’ en ‘couchant’ à droite et à gauche, magouillant avec l’argent de certains émirs et… tuant les éléphants, avait parfaitement réussi ce qu’on nomme ici « la transition », joli mot pour qualifier le passage d’une dictature pure et dure à une démocratie…

Vous en saurez plus sur les honteux agissements de l’ex monarque en relisant ma publication sur ce blog, sous le titre Le roi des khons !

https://wordpress.com/post/akimismo.wordpress.com/4494

Quelques repères historiques :

En 1976, le premier gouvernement démocratique de droite modérée était présidé par un homme qui a laissé de bons souvenirs, Adolfo Suárez, de l’UCD (Union démocratique du centre) un parti qui se proclamait d’ouverture (partido de apertura).

On retiendra qu’il a fait voter la légalisation des syndicats, des partis… même du PCE (Parti communiste espagnol). Il est aussi à l’origine de l’amnistie, paraît-il générale (sic) des prisonniers politiques, permettant le retour au pays des exilés idéologiques.

C’est sous la présidence d’Adolfo Suárez qu’a eu lieu la première assemblée légale d’un parti de gauche, le PSOE (Partido socialista obrero español).

Les idées de changement germaient et nous avons eu un gouvernement socialiste en 1982, ce qui devait déboucher sur l’alternance gauche droite que nous connaissons encore de nos jours !

Le chef de ce gouvernement était… Felipe González, dont je vous parlais plus haut.

Et alors ?

Alors, je viens de lire un intéressant reportage sur mon presque contemporain.

A la question qui n’a rien de politique : L’Espagne se vide-t-elle de ses populations rurales, l’ancien chef du gouvernement répond :

C’est une des grandes tragédies actuelles, avec des conséquences dramatiques sur la vie des ruraux qui restent. Imaginez qu’on convoque des octogénaires par SMS pour se faire vacciner, certains vivant dans des campagnes sans couverture téléphonique mobile et ne sachant même pas ce qu’est un ‘Short Message System’.

Nous devrions respecter le choix de ceux qui ont décidé de rester (où n’ont pas pu faire autrement) dans leurs villages et leurs fermes de toute la vie. Même si leur choix nous paraît obsolète !

Il conclut par cette phrase qui a justifié ce ‘clin d’œil’ :

C’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que ce sont les jeunes qui enseignent aux anciens !

C’est tout. Bonne réflexion à vous !

Déjà paru sous le titre Clin d’œil

                  Le café en Ukraine              22 avril 2022

7 commentaires sur “Un autre Clin d’œil

  1. Comme quoi on peut être un adulte ayant un âge certain et … dire des bêtises! Seul un faux sage ignore qu’on apprend à tout âge et de tout être vivant! Qui sait avancer dans ses réflexions se remet toujours en question… et peut vivre des centaines de premières fois qui n’en sont pas pour autrui!

    J’aime

      1. On pourrait le croire en ne considérant que les nouvelles technologies… Mais je vous assure que les jeunes ont autant besoin d’être guidés qu’auparavant. Dans mes classes l’an passé il fallait toujours leur apprendre à bien tenir un stylo pour se décrisper ou même le traitement de texte ou composer un email… Entre 10 et 14 ans je témoigne du fait que la plupart sont très forts en travail du pouce sur leur portable mais encore peu efficaces avec un ordinateur. Seule une partie d’entre eux sont hyperdoués et peuvent construire des fortunes avec les outils modernes.

        Aimé par 1 personne

    1. Whouahouuuuuuu ! Les réactions… (Merci Véronique, merci Amélie !)

      Persistant à rester en marge du système, je prends le risque de susciter d’autres remarques : je me mets au boulot ce jour de la fête du travail pour répondre !

      Le commentaire de Véronique : « L’adulte d’un âge certain » en référence aux 80 ans de l’homme politique espagnol cité dans mon ‘Clin d’œil’ m’a intéressé mais, né une année avant lui, j’aurais peut-être préféré « un certain âge »…
      Pour ce qui est de « dire des bêtises », on peut être d’accord avec toi… ou non !
      Je crois que Felipe González voulait juste dire que ‘les jeunes apprenant aux anciens’ était un fait nouveau. Il ne disait pas que ce n’était jamais arrivé auparavant.
      Allez ! Une petite remarque personnelle pour te faire un peu ‘mousser’ : J’imagine que tu as plus appris de tes parents que tu ne leur as enseigné non ? Et dans ta vie d’enseignante, je ne pense pas que tes élèves étaient plus âgés que toi…

      Amicalement et sans rancune. Merci de participer avec des réflexions intéressantes. Coluche disait : C’est pour faire avancer le schmilblick !

      Aimé par 1 personne

  2. Norbert, je ne voulais pas te contredire ni te donner une quelconque leçon alors que j’en reçois sans cesse et volontiers, surtout de ta part, toi qui a tant vécu et si bien. Tu es le champion du Carpe diem et pas seulement! Je suis vraiment fan de tes interventions et de tes écrits, qui m’enseignent toujours quelque chose. Je répète encore et encore que je suis vraiment honorée d’avoir pu échanger quelques mots avec toi. si mon com. précédent ne te plaît pas, supprime-le sans hésiter… mais laisse celui-ci car je suis une de tes fans et je souhaite vraiment qu’on le sache.

    J’aime

    1. Salut Véronique ! Complément à ma réponse à ton autre « com. » : Tes commentaires sont appréciés, surtout s’ils provoquent des réactions comme celle-ci. Quant à supprimer quoi que ce soit, il n’en est pas question et ce ne sera probablement jamais le cas. La liberté d’expression est sacrée ! Me permettra-t-on : Alors continue !

      Aimé par 1 personne

  3. Comme je suis heureuse de t’avoir rencontré dans cet univers immense d’internet. Tes réponses me sont précieuses et je les trouve bien pensées et encore mieux formulées. C’est certain. ( Néanmoins je persiste à penser que toi, tu es et resteras toujours jeune dans tes réactions quel que soit ton âge, puisque je crois que c’est notre mentalité qui nous fait avoir un comportement et un esprit constamment en évolution, estimant ne pas avoir ni tout vécu ni tout pensé, plutôt que le nombre des années accumulées… Même si après le demi-siècle tout le monde a un âge certain.) Je te remercie de me conserver ton estime. Passe un bon 1er mai! ( Veux-tu une bonne blague? Je viens d’apprendre à la télé que c’est la… journée du rire!!! Non ! Je croyais que ce n’était que celle du travail…???!!! C’est sans doute une trouvaille moderne pour espérer que les gens parviennent à travailler dans la joie… Et sans rouspéter!)

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s