Y a pas de problèmes… que des solutions !

Fin du suspense au sujet de mes articles des 10 et 13 juillet.

Merci à mes amies et amis d’avoir essayé de trouver la clé de mon énigme du Tour de France 1971 que j’ai suivi, sans rencontrer aucun cycliste !

Certaines lectrices supposent que je l’ai suivi à la radio, ce qui aurait été possible dans les années 50 à 60 mais pas en 1971. Alors ?

Mon épouse Cornelia pensait la même chose et je lui ai donné la réponse… ce qui a engendré un problème matrimonial. Depuis qu’elle a découvert la supercherie, je suis sujet à un chantage insupportable. Elle m’a condamné aux tâches dégradantes, genre vaisselle, courses, faire le lit, promener le chien… j’en passe, avec la menace de divulguer la solution de mon énigme sur les réseaux sociaux…

Que faire ?

C’est simple, vous donner la solution :

En 1971 j’ai suivi le Tour de France… automobile !

Victoire de Gérard Larousse/Johnny Rives, sur Matra Simca devant Jean-Pierre Jabouille/Jean-Claude Guénard, sur Ferrari 512 S, Claude Ballot-Léna/Jean-Claude Morenas, sur Porsche 911S et … notre Ferrari Daytona 365 GTB4 emmenée par Vic Elford et Max Kingsland !

Vic Elford (qui vient de décéder dans son lit à 87 ans) sur la Daytona de la Scuderia Filipinetti que je dirigeais!

C’est tout. Mes remerciements à celles et ceux qui se sont trituré les petites cellules grises et mes affectueuses excuses pour avoir quitté la bicyclette pour vous promener en voiture et … vous emmener en bateau !   

14 commentaires sur “Y a pas de problèmes… que des solutions !

  1. Contente d’avoir été menée en bateau ⛵, je vous souhaite un bon vendredi, à Cornelia,Nico et toi! Nous, nous le passons en famille et jouons aux cartes entre deux séances de piscine avec Mininous. Bizzz

    J’aime

  2. Salut beau-frère, alors moi je suis une pomme en matière de cyclisme, mais j’ai soumis ton questionnaire à la vieille dame de 94 ans accro au tour de France – je te tiens au courant de ses réponses! Une suggestion de Lodo: soumettre ton questionnaire à la RTS qui propose chaque jour un quiz au sujet du tour (bien moins élaboré et drôle que le tien!!)- mais je suppose que tu regardes ça sur une chaîne française… Bises caniculaires helvétiques

    J’aime

    1. Salut Dominique ! Je réponds tard ta remarque, mais les 40° que nous subissons n’incitent pas à la célérité épistolaire !

      Merci pour le lien de blog mais je dois décliner l’invitation pour quelques bonnes raisons :

      1° Passionné de sport automobile depuis les années 50 j’en ai fait mon métier pendant une quinzaine d’année, comme tu peux le lire dans mon deuxième blog :

      Au temps des automobilistes
      https://histoiresdautomobilesetdemotocyclettes.com

      2° Après les décès tragiques (ne sont-ils pas toujours tragiques… et plus encore quand il s’agit d’amis ?) de Joseph Siffert, (tué à Brands Hatch le 24 octobre 1971), vainqueur de deux Grands Prix du championnat du monde de Formule 1 et Joakim Bonnier aux 24 Heures du Mans 1972… le comble, en se crachant contre une Ferrari Daytona de l’écurie que je dirigeais. Tu comprendras que j’aie définitivement quitté le sport automobile.
      C’est vrai qu’avant Internet je m’occupais des réservations de vols et d’hôtels des deux Jo’s. Nous voyagions ensemble, partagions les mêmes restaurants et hôtels. C’est aussi pourquoi j’ai changé de vie !

      3° Si je peux encore, de mémoire, citer les vainqueurs des championnats du monde de Formule 1 de 1950 à 1972… il y a ensuite un trou noir jusqu’à 1995. Je crois que pendant 25 années je ne savais même pas combien les Formule 1 avaient de roues. Les livres d’histoire me disent qu’il y eu même des voitures à 6 roues… des Tyrrell (jamais entendu parler) pilotées par un certain Patrick Dépailler (jamais rencontré, ni vu son visage).

      4° Dans mon entourage on est toujours étonné quand je dis que je n’ai pas connu Lauda, Fittipaldi, Prost, Senna, Scheckter, Alesi, Jarier, Pironi, les Villeneuve père et fils (Gilles et Jacques). Je cite ces noms grâce à Gogol, sans n’avoir jamais vu leurs têtes (pas de télévision pendant toute ma vie active !) et désintérêt pour la course automobile pendant les années de leurs activités.

      Donc tu comprendras que je ne m’intéresse plus aux rallyes et que si je regarde la formule 1 à la télévision (nous avons l’abrutisseur couleur à l’étage depuis une petite dizaine d’années !) ce n’est que par nostalgie ! Du reste, si ces ‘cons’ d’américains qui dirigent ce sport persistent dans leur projet de supprimer Monaco et Spa Francorchamps, ce sera mes adieux définitifs à ce sport !

      Amicalement à toi et tu seras peut-être étonnée en lisant quelques chapitres de mon blog automobile…

      J’aime

  3. Zut, j’arrive après la bataille… Je ne sais si j’aurais trouvé mais vous suivant (même depuis peu) j’aurais effectivement plus imaginé une manifestation motorisée venant de vous !
    Vous avez peut-être bien dû croiser mon grand-père au cours de l’une de vos pérégrinations…

    J’aime

  4. Allons-y pour des familiarités, je ne suis pas contre du tout !
    Il a couru bien des courses de côtes et rallyes notamment sur une Fiat Abarth à l’allure improbable et futuriste ! Ma grand-mère sur Alpine.

    J’aime

    1. Si tu penses que j’ai pu rencontrer ton grand-père, tu dois être encore en pampers non?
      J’ai eu la chance de rencontrer personnellement Carlo Abarth et il m’a permis d’essayer un modèle exceptionnel, construit à seulement 5 exemplaires: la Fiat Abarth 2000 OT.
      Si tu peux ouvrir le lien:
      https://wordpress.com/post/histoiresdautomobilesetdemotocyclettes.com/1534

      tu en sauras plus:

      Il s’agit d’un texte publié dans mon blog: Au temps des automobilistes
      https://histoiresdautomobilesetdemotocyclettes.com

      Amicalement depuis le Sud du Sud.

      Aimé par 1 personne

      1. Whaouuuuu la photo !

        Mais quelles triturations pour mes ‘petites cellules grises’. Bin, non, je ne connais pas cet engin. Pourtant, à voir les pneus, il doit être des années 60. Le châssis : Abarth n’a fabriqué que quelques monoplaces : Formule 2, formule 4 et, peut-être, des formules américaines.
        Le moteur est un V8 (oui je sais encore reconnaître un engin à son nombre de pots d’échappement !) mais l’orientation verticale des sorties est typique des courses de côte. Facile car si les V8 ‘normaux’ avaient des sorties regroupées en deux fois 4 en 2 ou en une sortie, ceci pour favoriser l’écoulement du flux des gaz d’échappement grâce à la vitesse en circuits, en course de côte, avec des parcours plus lents, on choisissait parfois les sorties verticales qu’on nommait « tuyaux d’orgue ».
        Maintenant le moteur… Bonne question. Peut-être un dérivé du Ford Cosworth ? Ou d’un moteur américain ? Ne sais pas !
        Je me souviens d’une Cooper Buick avec laquelle mon regretté ami Gérard Pillon, dans les années 70, avait ‘piqué’ le record de la course de côte de La Faucille près de Gex au fameux Maurice Trintignant. Cette voiture avait les échappements en tuyaux d’orgue. Normal… si tu avais entendu la musique !

        Ton grand-père est-il toujours de ce monde ? Je serais heureux d’avoir des commentaires de sa part.

        Merci de m’avoir replongé dans le passé, dans ce qui fut une extraordinaire partie de ma vie professionnelle.

        Bises amicales, si je puis me permettre cette autre familiarité !

        Aimé par 1 personne

      2. Ah ! Aurais-je collé l’expert ?!! On ne peut pas tout connaître et le papi était tout de même bien connu pour ses expérimentations et transformations très personnelles des engins motorisés. Il s’en donnait à coeur joie avec son ami Marcadier.
        Pour le moteur, je demanderai à mon père car je ne suis pas assez calée pour me souvenir de cela et petite, j’étais plus intéressée par les barbies…!
        Les échappements en tuyau d’orgue devaient effectivement envoyer sec ! Ma grand-mère a couru la course de côte de la faucille en 72 sur Simca.

        Alors, je peux ranger mes Pampers ?!!

        Bises chaleureuses, c’est de saison !

        J’aime

      3. Merci de ta participation à nos échanges.
        Désolé pour ton grand-père. J’adore la photo de lui au volant et apprécie de revoir un pilote avec un casque Cromwell de moto et des lunettes à facettes. J’ai connu cette époque et je trouve qu’il avait une bonne ‘bouille’, pardon pour une nouvelle familiarité!
        Si tu obtiens plus de détails sur cette très particulière Abarth, je suis preneur.
        Afin de ne pas encombrer le blog, j’ai une adresse e-mail réservée pour des échanges privés:

        akimisblog41@gmail.com

        J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s