Et merde pour la reine d’Angleterre…

… qui nous a déclaré la guerre!

(Chanson connue)

En décembre j’avais beaucoup de choses à vous dire mais, comme je vous connais bien, vous n’aviez pas le temps, vous aviez autre chose à faire, vous deviez vous goinfrer de foie gras (pauvres bêtes !), vous étiez très demandés, très occupés, bref… indisponibles. Vous crouliez sous les obligatoires cadeaux à faire et l’obligatoire corollaire des remerciements à ceux qui vous en avaient couvert. C’est clair que les séquelles dues à  l’ingestion de champagne (souvent mauvais et bas de gamme), sont des acidités gastro-stomacales, qui génèrent une impossibilité notoire à réfléchir, à penser et à analyser.

Donc, je ne vois pas pourquoi j’aurais dû perdre mon temps, autant précieux que le vôtre, même si je ne massacre pas les canards engraissés, les oies gavées et les chapons castrés à vif, à essayer de vous divertir par mes écrits.

Mon abstention absolue (Ou… presque !) en matière de consommation compulsive en décembre me permet d’attaquer janvier 2020 en pleine forme, sans avoir besoin de cette nouvelle connerie de « janvier sans alcool », car je ne rejoindrai pas ce « challenge » réservé aux victimes des excès du douzième mois de 2019… et même des onze précédents!

Ici dans le Sud de l’Espagne (L’Andalousie pour être précis) on parle beaucoup de « la cuesta de enero », soit la côte – ou raidillon – de janvier,  allusion aux difficultés rencontrées par les goinfres, les inconscients, les trop généreux, les victimes de la publicité mensongère et envahissante, et quelques rêveurs de décembre pour équilibrer leur budget. Moi ça va… je suis à l’aise ! Si vous passez me voir dans mon hameau de la Province de Jaén je peux même vous inviter à déjeuner dans un bon restaurant. Même plus si entente…Alors ?

Pour 2020, sincèrement, sans vicieuses et hypocrites considérations commerciales, je vous souhaite, à toutes mes lectrices et tous mes lecteurs, d’entrer gaillardement dans cette année, marquant déjà le début de la troisième décennie du premier siècle du deuxième millénaire et qui est heureusement encore trop jeune pour être critiquée.

P.S. Pendant que vous perdiez votre temps à regarder Macron à la télévision, j’ai consulté quelques revues.  Ce scan vous convaincra que votre président est encore très présentable, mesuré à l’aune de la ‘souveraine’ d’un pays qui est en train de sortir de l’Europe.image.png

Ambiance jeune et dynamique!

Eh ! Nos amis français l’ont échappé belle non ? Pour ceux qui ne suivent pas les actualités politiques, sachez qu’il ne s’agit pas d’une photo de la femme de votre président.

 

 

 

 

 

 

 

Black Friday en novembre, Noël en décembre !

Ceux qui suivent mon blog Au temps des automobilistes

https://histoiresdautomobilesetdemotocyclettes.com

savent déjà que nous partons pour quelque temps au bord de la Méditerranée. Il est temps de préciser que, pour éviter d’être la cible des intégristes de la COP 25, qui se tiendra en Espagne après la défection du Chili, dès le 2 décembre, nous appliquerons le « flygskam » une expression suédoise qui signifie paraît-il : « Honte de prendre l’avion » et voyagerons dès lors en camping car (*).

(*) Pour Greta je précise que notre véhicule est récent, équipé légalement d’un filtre à particules fines et d’un catalyseur, qu’il a passé l’I.T.V.  (Inspección Técnica de Vehículos), et que notre carburant est taxé à raison de 56%, dont une partie devrait revenir à la protection de l’environnement… c’est du moins ce que disent les politiciens, auxquels on peut se fier hein ?

Non ? Ah ! Bon…

 

Allez ! J’emboîte le pas à la mode et rejoins la lutte pour le climat : après avoir renvoyé chez Ah Ma Zone par une charrette tirée par une mule, le 2% de mes achats indispensables pour célébrer le Friday des Negros… et aussi le Wednesday des Blancos (ce sera le 25 décembre), je m’engage à ce que notre prochain voyage se fasse… en voilier par le Guadalquivir, qui passe à moins de 20 km de chez nous, et que l’équipage revienne dans la Sierra de Segura en auto-stop, après avoir signé une charte dans laquelle ils promettent de ne héler que les véhicules propulsés à l’électricité nucléaire…

Et chez vous, ça va ?

Je compatis à vos souffrances dues à la pluie ou au manque de pluie, au froid ou  ‘pas assez de froid pour tuer la vermine’, à la neige même, en attendant que les profs de ski et les déneigeurs défilent en ville pour se plaindre… du manque de neige ! Je pense aussi aux actifs français qui n’ont pas eu d’augmentation de salaire depuis la période napoléonienne et qui n’en auront pas non plus avec l’empereur actuel. Je ne parle pas des retraités, qui emmerdent le peu de travailleurs qui restent, en descendant dans la rue avec leurs pancartes à la ‘mors moi le machin’ ! Donc, avant d’aller passer du bon temps sur le sable de la Costa Tropical voici, pour vous remonter le moral, un strippe de mon ami Carlos Hernández, mettant en scène les personnages paléolithiques d’Orceman, avec des préoccupations plus que contemporaines.

image.png

« Tous les signaux indiquent que la fin du tunnel est proche ! »

« Tu veux dire que nous allons enfin sortir de cette terrible crise ? »

« Non, non… juste qu’à la sortie du tunnel il y a … un énorme précipice ! »

 

Je vous souhaite d’heureuses ‘festiconneries’ à venir et ‘toutes ces sortes de choses’…

Sujet de réflexion

Ceux qui connaissent mon aversion pour certains moyens modernes de communication comprendront:

 

Les moyens actuels de communication nous rapprochent des éloignés mais nous éloignent des proches!

 

C’est tout, je pars essayer de ‘vendre’ mon manuscrit. A dans quelques semaines.

Devoirs de vacances (1)

Comme il est mignon ce tardigrade!

Information N° 1

La presse de ce matin nous apprend que la ‘mission spatiale’ (mission… mon cul!) que les Israéliens ont envoyé sur la lune (qui du reste s’est ‘crashée’ en ratant son ‘atéro’!) contenait des êtes vivants:

Une mission spatiale a transporté sur la Lune des tardigrades, qui sont de minuscules organismes vivants extrêmement résistants. Il y a de bonnes chances pour qu’ils soient encore en vie. 

Information N° 2

Je me souviens qu’en 1969, lors de leur retour sur terre les astronautes de la première mission lunaire

avaient été confinés en quarantaine pour éviter que notre terre «si propre (Sic!)» soit contaminée par des saletés en provenance d’une planète alors inconnue mais qui devait forcément être plus dégoutante que la nôtre.

Au vu de ces deux informations, je pose une question que je vous autorise à qualifier de ‘con comme la lune’:

La pollution interplanétaire serait-elle à sens unique?

 

Bonne fin de vacances!

Darwinisme

Je ne sais pas si Charles Darwin qui a vécu au XIXème siècle y avait pensé mais il aurait été intéressé !

image.png

(L’usage du téléphone mobile associé à de nouvelles pathologies à la base du pouce !)

image.png

C’est sous ce titre que j’ai lu une information inquiétante : Une chercheuse de l’Université de Malaga, Raquel Cantero experte en étude de la main, vient d’identifier un changement générationnel lié à l’utilisation intensive et répétée du pouce sur les ‘smart phones’, ce qui génère des changements de la position physique de ce doigt, ce qui influencera son évolution future. Nous rencontrons de plus en plus de pouces atrophiés, une pathologie qu’on nomme à l’interne universitaire la tendinite de l’i-phone !

L’article m’amuse, vous vous en doutiez… mais mon hilarité croît encore avec cette comparaison : Lorsque les singes (hé hé !) descendirent des arbres leur structure cérébrale changea… comme il faut s’y attendre avec cette histoire du pouce atrophié.

 

Allez! Un « petit coup de pouce » pour bien commencer la semaine avec deux dessins du week-end de mon facétieux ami le dessinateur Sansón :

image.png

« Donc il n’y avait pas de téléphone mobile quand tu étais enfant ? Alors qu’est-ce qu’ils te ‘fourguaient’ pour que tu ‘fiches’ la paix aux aînés ? »   

 

Une autre, une autre! Bon, d’accord:

Une ‘app’ à la mode permet de voir à quoi nous ressemblerons à la vieillesse. Je n’apprends rien aux ‘connectés’.

image.png

« Tu veux voir une photo de toi quand tu seras vieux ? »

« Ouiiiiiiiii ! »

« Alors commence par arrêter de téléphoner pendant que tu conduis ! »