Le Champagne me soûle !

Mais comme je n’en consomme jamais, je devrais plutôt dire que le Champagne me rend ivre de rage. Je justifie les raisons de ce courroux :

Ma commune d’origine se situe en Helvétie, dans le Canton de Vaud, au pied du Jura, le long du Lac de Neuchâtel. Elle est limitrophe d’un village de 1034 habitants au nom charmant de Champagne. Oui : CH-1424 Champagne, connu sous ce nom depuis l’an 155, j’ai bien dit cent cinquante cinq. Ça fait pas mal de temps non ? C’est une commune viticole qui produit un Chasselas parfaitement buvable, n’en déplaise aux pisse froids. Jusqu’en 1996, Champagne (Vaud, Suisse)  affichait son origine sur les étiquettes de ses bouteilles.

image.png

 

Conséquence des honteux accords bilatéraux entre la Suisse et l’Europe, l’appellation ‘Champagne’ a été totalement interdite pour les vins de Champagne, Vaud, Suisse !

Si les amateurs des Côtes du Rhône peuvent dire : On va prendre un verre de  Gigondas, je ne vois pas pourquoi ceux de Champagne, Fontanezier, Bonvillars ou Vaugondry  n’auraient pas le droit d’aller au bistrot, boire 3 décis de Champagne !

Et bien… non.

Le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC), la très puissante et riche association, avec les meilleurs avocats de l’Hexagone et d’ailleurs, qui chapeaute les fabricants d’un pinard effervescent assez quelconque,  a réussi à faire interdire l’appellation Champagne pour un vin traditionnel, dit ‘tranquille’ donc sans bulles, produit depuis l’an 885, oui huit cent quatre vingt cinq, à Champagne, Vaud, Suisse !

Lâchés par les politiques, les vignerons de Champagne (Vaud, Suisse… bon on le saura !) ont eu à choisir entre crever de faim en renonçant à la viticulture ou changer d’appellation. C’est ainsi que le vin de Champagne est commercialisé sous le nom d’une commune voisine, Bonvillars.

Une coupure de presse souvenir :

En décembre 1998, le quodidien «24heures» racontait comment Jacques Chirac avait évoqué ce problème, à sa manière, lors d’un repas offert par le Conseil fédéral helvétique. Alors que le président Cotti se félicitait des «relations sans nuage» entre les deux pays, Jacques Chirac avait objecté: «Il y a une bulle». Il faisait référence au conflit concernant l’utilisation du nom «Champagne» qui opposait les producteurs de vin de la région de Bonvillars à ceux des prestigieux péteux de la région de Champagne dans l’Est de la France.

Il s’agit d’une histoire sans fin, s’agissant du combat de David (180’000 bouteilles produites annuellement à Champagne, Vaud) contre Goliath (304’000’000 flacons en Champagne, France. Vous avez bien lu : 304 millions de bouteilles contre 180 mille !)

Champagne, Vaud, produit du vin depuis l’an 885… alors que le l’inventeur du Champagne français, Dom Pérignon, est né en 1639 soit 750 ans plus tard.

Pour terminer ma distillation de fiel contre les marchands de mousseux des Ardennes et de la Marne, je me permets ( Je n’ai pas écrit je m’Epernay !), de faire un copié collé de Wikimachin assez éloquent, avec mes affectueuses excuses à un lecteur proche de la région concernée par mon coup de gueule. Il se reconnaîtra :

Pierre Pérignon, dit Dom Pérignon, né à Sainte-Menehould en décembre 1638 ou janvier 1639 et mort dans l’abbaye Saint-Pierre d’Hautvillers le 24 septembre 1715, est un moine bénédictin qui, selon la légende, a importé de Limoux, qui produit le plus ancien vin effervescent du monde, la méthode de la prise de mousse du vin dite méthode champenoise — il est de ce fait considéré comme l’inventeur du champagne.

La Blanquette de Limoux étant un vin à bulles existant bien avant le Champagne, un autre vin à bulles, me pardonnerez-vous le syllogisme iconoclaste : le Champagne n’est qu’un ersatz de Blanquette de Limoux ?

Il ne manquerait plus qu’un historien dise que la Blanquette de Limoux a été inspirée par la Clairette de Die, le Crémant du Jura, le Prosecco di Conegliano Valdobbiadene … et même l’excellent Baccara rosé de Satigny dans le canton de Genève! Pour ma part je ne bois (bien sûr avec modération !) que du Cava Catalan, un excellent mousseux élevé selon la méthode champenoise traditionnelle, une précision qu’ils n’ont pas le droit de revendiquer… Gare aux avocats de Reims.

Moi, j’ose affirmer que le Cava espagnol est élaboré selon la méthode champenoise traditionnelle… et si le C.I.V.C. (le comité champenois) devait me faire un procès, je sais que ceux de Limoux, de Die et du Cerdon me soutiendraient. Même dans la région de production du très bon Prosecco del Veneto, j’aurais l’appui d’une autre ‘association de malfaiteurs’, italienne celle-là…

A votre santé !

 

 

 

 

 

 

Black Friday en novembre, Noël en décembre !

Ceux qui suivent mon blog Au temps des automobilistes

https://histoiresdautomobilesetdemotocyclettes.com

savent déjà que nous partons pour quelque temps au bord de la Méditerranée. Il est temps de préciser que, pour éviter d’être la cible des intégristes de la COP 25, qui se tiendra en Espagne après la défection du Chili, dès le 2 décembre, nous appliquerons le « flygskam » une expression suédoise qui signifie paraît-il : « Honte de prendre l’avion » et voyagerons dès lors en camping car (*).

(*) Pour Greta je précise que notre véhicule est récent, équipé légalement d’un filtre à particules fines et d’un catalyseur, qu’il a passé l’I.T.V.  (Inspección Técnica de Vehículos), et que notre carburant est taxé à raison de 56%, dont une partie devrait revenir à la protection de l’environnement… c’est du moins ce que disent les politiciens, auxquels on peut se fier hein ?

Non ? Ah ! Bon…

 

Allez ! J’emboîte le pas à la mode et rejoins la lutte pour le climat : après avoir renvoyé chez Ah Ma Zone par une charrette tirée par une mule, le 2% de mes achats indispensables pour célébrer le Friday des Negros… et aussi le Wednesday des Blancos (ce sera le 25 décembre), je m’engage à ce que notre prochain voyage se fasse… en voilier par le Guadalquivir, qui passe à moins de 20 km de chez nous, et que l’équipage revienne dans la Sierra de Segura en auto-stop, après avoir signé une charte dans laquelle ils promettent de ne héler que les véhicules propulsés à l’électricité nucléaire…

Et chez vous, ça va ?

Je compatis à vos souffrances dues à la pluie ou au manque de pluie, au froid ou  ‘pas assez de froid pour tuer la vermine’, à la neige même, en attendant que les profs de ski et les déneigeurs défilent en ville pour se plaindre… du manque de neige ! Je pense aussi aux actifs français qui n’ont pas eu d’augmentation de salaire depuis la période napoléonienne et qui n’en auront pas non plus avec l’empereur actuel. Je ne parle pas des retraités, qui emmerdent le peu de travailleurs qui restent, en descendant dans la rue avec leurs pancartes à la ‘mors moi le machin’ ! Donc, avant d’aller passer du bon temps sur le sable de la Costa Tropical voici, pour vous remonter le moral, un strippe de mon ami Carlos Hernández, mettant en scène les personnages paléolithiques d’Orceman, avec des préoccupations plus que contemporaines.

image.png

« Tous les signaux indiquent que la fin du tunnel est proche ! »

« Tu veux dire que nous allons enfin sortir de cette terrible crise ? »

« Non, non… juste qu’à la sortie du tunnel il y a … un énorme précipice ! »

 

Je vous souhaite d’heureuses ‘festiconneries’ à venir et ‘toutes ces sortes de choses’…

Devoirs de vacances (2)

Depuis un camping enfin pluvieux de Galicie!

Mais le temps de publier et le soleil est revenu…

 

Le facteur à ses collègues:

« Aujourd’hui je vais distribuer UNE CARTE POSTALE! »

Ses deux collègues:

« Super, youpie! » « Quelle chance tu as! »

Postal

Devoirs de vacances (1)

Comme il est mignon ce tardigrade!

Information N° 1

La presse de ce matin nous apprend que la ‘mission spatiale’ (mission… mon cul!) que les Israéliens ont envoyé sur la lune (qui du reste s’est ‘crashée’ en ratant son ‘atéro’!) contenait des êtes vivants:

Une mission spatiale a transporté sur la Lune des tardigrades, qui sont de minuscules organismes vivants extrêmement résistants. Il y a de bonnes chances pour qu’ils soient encore en vie. 

Information N° 2

Je me souviens qu’en 1969, lors de leur retour sur terre les astronautes de la première mission lunaire

avaient été confinés en quarantaine pour éviter que notre terre «si propre (Sic!)» soit contaminée par des saletés en provenance d’une planète alors inconnue mais qui devait forcément être plus dégoutante que la nôtre.

Au vu de ces deux informations, je pose une question que je vous autorise à qualifier de ‘con comme la lune’:

La pollution interplanétaire serait-elle à sens unique?

 

Bonne fin de vacances!

Darwinisme

Je ne sais pas si Charles Darwin qui a vécu au XIXème siècle y avait pensé mais il aurait été intéressé !

image.png

(L’usage du téléphone mobile associé à de nouvelles pathologies à la base du pouce !)

image.png

C’est sous ce titre que j’ai lu une information inquiétante : Une chercheuse de l’Université de Malaga, Raquel Cantero experte en étude de la main, vient d’identifier un changement générationnel lié à l’utilisation intensive et répétée du pouce sur les ‘smart phones’, ce qui génère des changements de la position physique de ce doigt, ce qui influencera son évolution future. Nous rencontrons de plus en plus de pouces atrophiés, une pathologie qu’on nomme à l’interne universitaire la tendinite de l’i-phone !

L’article m’amuse, vous vous en doutiez… mais mon hilarité croît encore avec cette comparaison : Lorsque les singes (hé hé !) descendirent des arbres leur structure cérébrale changea… comme il faut s’y attendre avec cette histoire du pouce atrophié.

 

Allez! Un « petit coup de pouce » pour bien commencer la semaine avec deux dessins du week-end de mon facétieux ami le dessinateur Sansón :

image.png

« Donc il n’y avait pas de téléphone mobile quand tu étais enfant ? Alors qu’est-ce qu’ils te ‘fourguaient’ pour que tu ‘fiches’ la paix aux aînés ? »   

 

Une autre, une autre! Bon, d’accord:

Une ‘app’ à la mode permet de voir à quoi nous ressemblerons à la vieillesse. Je n’apprends rien aux ‘connectés’.

image.png

« Tu veux voir une photo de toi quand tu seras vieux ? »

« Ouiiiiiiiii ! »

« Alors commence par arrêter de téléphoner pendant que tu conduis ! »