La France est malade!

Aux infos TV l’autre soir une députée de l’opposition commente le discours du président de la République française:

Les remèdes proposés c’est comme si vous souffrez d’une rage de dents et qu’on vous envoie chez un ophtalmo.

Aïe! Aïe! Aïe!

Si j’avais un marteau!

Pas de politique (ou pas trop!) sur ce blog. Mais il y a des phrases qui font tilt:

Aux infos de la soirée sur TF1 le spécialiste de l’économie, le brillant François Lenglet, tentait d’expliquer l’inexplicable: la prolifération récurrente des taxes en France. J’ai aimé :

Celui qui a un marteau en mains…  voit des clous partout!

 

C’est tout. Bonne nuit.

Sacré Jacques Ségala !

Dans une émission d’actualités de la TV française la meneuse des débats a de la peine à mettre un peu d’ordre parmi ses 4 invités qui parlent tous en même temps  (Tiens ! On parle du président français !). Quel capharnaüm. Que des bavards que Coluche aurait qualifié de « tronches de premier de classe ». Tous croient avoir raison et tentent de le faire savoir dans le brouhaha de cette « causerie ».

Je reste devant les ‘étranges lucarnes’ car un des invités est Jacques Ségala une pointure de la communication et de la publicité. Les anciens se souviennent qu’il a utilisé « La Force Tranquille » le fameux slogan de la campagne de François Mitterrand en 1981.

Le thème de la soirée est : Le président Macron a-t-il eu raison de faire de la politique de proximité avec des sujets actuels, notamment l’augmentation du prix des carburants alors que son périple dans les Hauts de France devait être la commémoration de la fin de la ‘Grande guerre’?

L’avis de Jacques Ségala, alerte octogénaire que j’admire, bien dans sa tête :

 Macron a eu tord d’associer les ‘poilus’ avec les ‘poids lourds’…

 Ce texte rejoindra ma page ON EN A PARLÉ AU BISTROT

Allô maman bobo ! 

De mon temps, comme disent les ‘vieux cons’, il y avait des médecins… point virgule. Puis sont arrivés les spécialistes, prolifération qui a ipso facto reclassé les bons vieux toubibs de famille en généralistes… point à la ligne.

Ah ! Les spécialistes ! 

Par exemple, spécialistes spécialement spécialisés dans les membres  avec des sous-catégories : Spécialiste des jambes, des pieds, de la main. Mais attention ! Si vous souffrez de la main droite, relisez la carte de visite du spécialiste que vous allez consulter et vérifiez qu’il ne soit pas spécialiste de la main gauche. Intéressez-vous aussi à la sous-spécialisation de votre spécialiste, car il doit y avoir des spécialistes de l’auriculaire, de l’index, et pourquoi pas des spécialistes de la 1ère phalange…

A quand un oculiste spécialiste de l’oeil droit qui ne sera pas à confondre avec son confrère de œil gauche. Soyez stricts dans le choix de votre ‘zieutiste’… c’est un borgne de naissance qui vous en parle !

Trois réflexions : 

1° Si votre fils choisit la carrière médicale, conseillez-lui dermatologue ou allergologue, deux spécialisations dont les patients ne meurent en principe pas mais surtout… ne guérissent jamais !  

2° Définition du spécialiste :

Quelqu’un qui passe sa vie à étudier toujours plus sur toujours moins pour terminer sachant quasi tout sur moins que rien.

3° « Un bon verre de vin enlève un écu au médecin ! » 

A votre santé !

La nourriture instinctive…

… est une manière de ‘consommer’ selon les envies et désirs du moment, si absurdes soient-ils. Par exemple: t’es en train de manger des tartines à la confiture et t’as envie de roll mops … Hop! Tu éminces un oignon et tu ouvres une boîte de harengs. Ne me dites pas que vous n’avez jamais goûté aux délices de la confiture avec des harengs?

Le temps passant, le système s´éloignant, la vieillesse approchant (Mouais… ‘approchant’ tu parles!) je me suis intéressé à cette idée saugrenue des envies instinctives.

Si j’ai bien compris, il suffit de ‘se farcir‘ toutes affaires cessantes ce que le corps réclame, sans concession pour votre éducation bourgeoise, vos principes intégristes, diététiques, rigoristes, religieux, politiques, même pudibonds! Vous me voyez venir hein? Envie de Jennifer Lopez ou pour vous Mesdames de David Beckham… bon c’est difficile à concrétiser mais il reste les fantasmes! Vous les mecs, gros cochons libidineux, avez tous une fois ou l’autre ‘besogné bobonne’ en pensant à la Bardot pour les plus vieux ou Laetitia Casta  pour les plus jeunes!

Vous avez peut-être été impliqués dans le scénario virtuel d’une super partouze mettant au plumard Brigitte et Laetitia en y ajoutant Robert Redford et Georges Clooney, ne précisant  ni l’ordre de la séquence ni le scénario car vous ne saurez jamais à qui rêvait votre nana en simulant un orgasme… Et si elle godait pour Paris Hilton ?

Revenons à une consommation instinctive moins ‘carnée’ que les ‘piipeuls-es’ cités-es plus haut : Par exemple des envies de raisin en février? Difficile mais il y a les OGM (Organismes Gentiment Macérés) genre marc, cognac, fine, armagnac ou calvados!

Vous ‘petit déjeunez’ (!) avec du miel et des fruits et avez une soudaine envie de camembert? Pourquoi attendre le repas de midi? Essayez plutôt d’incorporer ce produit laitier normand à votre salade de fruit! Attention! Je n’ai pas dit que c’était goûteux mais une envie est une envie, à vous de savoir si cette association correspond à votre fantasme du moment.

Je me jette parfois à en être malade sur une tablette de chocolat avec du Roquefort relevé à l’harissa, même après une choucroute garnie à la crème au kirsch et avant de me requinquer avec des cornichons au vinaigre arrosés de whisky pur malt… tout cela en vertu de

ma nouvelle hygiène de vie: la nourriture instinctive !

Allez! Bon appétit… je vous laisse car ma femme m’appelle pour ma collation vespérale diététique troisième âge avec un minuscule morceau de fromage maigre 20% M.G., trois biscottes sans gluten et un grand verre d’eau minérale! Bonne nuit.